Un ancien hôtel rennais, la Corne de Cerf

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

Au 19e siècle un hôtel de Rennes, construit de longue date sur la rive droite de la Vilaine près du Pont-Neuf[1] par un sire de Rosmadec en 1629, eut droit de mention dans les guides de voyage. Son nom viendrait de l'accueil dispensé, dans une maisonnette, par une famille à tous les étrangers de marque qui fréquentaient la ville pour leurs affaires ou leurs plaisirs, cette maison étant attenante au grand hôtel seigneurial voisin, composé d'un rez-de-chaussée et de deux étages, avec, à son angle sud-est une tourelle carrée surmontée d'un toit en carène. La grand'porte était décorée de têtes d'animaux, témoignage de l'habileté des maîtres à l'art de la chasse. L'hôtellerie naissante prit ici son enseigne qui devint avec les années le nom même de l'hôtel qu'elle annexa, ses maîtres ayant disparu. On trouvait comme son pendant, de l'autre côté de l'accès au Pont Neuf, en l'hôtel Fouesnel.[2] [3]

A gauche, l'hôtel de la Corne de Cerf, d'aristocratique devenu hospitalier, avait belle allure vers 1840, ainsi que son pendant, l'hôtel Fouesnel

En 1825, le Guide Richard propose au voyageur fatigué cinq hôtels à Rennes: du Bout-du-Monde, de l'Europe, de France, de Bordeaux, de la Corne-de-Cerf, celui-ci situé rue Louis Philippe (actuelle rue Victor Hugo). On retrouve ce dernier cité dans l'édition de 1842 d'un Guide pittoresque, portatif et complet du voyageur en France, et dans le guide britannique Murray's, édition 1854, où il est qualifié de "bien situé et prix modérés". De même en 1865 il figure encore dans un guide intitulé De Paris à Rennes par Alençon, par Auguste Moutié, mais situé rue Impériale (actuelle rue Nationale)[4] : ou les guides ont mal situé cet hôtel, ou l'enseigne célèbre fut reprise et portée sur d'autres bâtiments après la construction des quais rectilignes en 1845, hypothèse la plus vraisemblable. Diverses auberges arborèrent aussi cette enseigne : rue de Brest, rue Saint-Hélier, rue de Penhoët, rue de Saint-Malo,rue Saint-Michel.

références

  1. Palais du Commerce
  2. Album breton, Souvenirs de Rennes, par E. Ducrest de Villeneuve
  3. Le Vieux Rennes, par Paul Banéat, J. Larcher éd. - 1911
  4. Rennes dans les guides de voyage du XIXe siècle, par Etienne Maignen. Bulletin et mémoires de la Société archéologique et historique d'Ille-et-Vilaine, t. CXII - 2008