Vezin-le-Coquet : Différence entre versions

De WikiRennes

(photo)
 
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
[[Fichier:Centre_de_Vezin.png|400px|left|thumb|Le centre de Vezin-le-Coquet]]
 
[[Fichier:Centre_de_Vezin.png|400px|left|thumb|Le centre de Vezin-le-Coquet]]
 
La commune s'étend sur une surface de 7,87 km2, sa population s'élève à '''5 153''' habitants, au lieu de 4114 en 2009, soit + 4,6% par an  <ref>Source : chiffre Insee au 01/01/2014</ref> (En 1935, 629 habitants).
 
La commune s'étend sur une surface de 7,87 km2, sa population s'élève à '''5 153''' habitants, au lieu de 4114 en 2009, soit + 4,6% par an  <ref>Source : chiffre Insee au 01/01/2014</ref> (En 1935, 629 habitants).
 
+
[[Fichier:Vezin.png|400px|left|thumb|En avril 1935, une fête villageoise]]
  
  

Version actuelle en date du 10 septembre 2017 à 21:49

La petite ville de Vezin-le-Coquet se situe à 5 km à l'ouest de Rennes. La limite communale au sud (route de Lorient) se situe à l'entrée de la zone des Trois Marches (centre pénitentiaire pour hommes, gendarmerie…) qui est vezinoise et court, au nord, entre Pont Lagot (Vezin) et La Haute Martinière (Rennes), au nord de la route de Saint-Brieuc et du nouveau "Barreau de Pont-Lagot". Vezin-le-Coquet est limitrophe de deux autres communes : Pacé au nord-ouest et Le Rheu au sud-ouest.

Le centre de Vezin-le-Coquet

La commune s'étend sur une surface de 7,87 km2, sa population s'élève à 5 153 habitants, au lieu de 4114 en 2009, soit + 4,6% par an [1] (En 1935, 629 habitants).

En avril 1935, une fête villageoise


Origine du nom Vezin-le-Coquet

Le nom du village se rattache vraisemblablement aux Vezins, Vézines, Voisin, etc.

Il est issu du gallo-roman VICINIU qui a donné également « voisin », mais dont le sens premier était « village, hameau », d'où « voisinage ». Il s'agit d'un dérivé du mot latin vicus « village ».

Cependant la commune sur son site propose de rattacher le nom de la commune au breton gwezenn compris comme "lieu planté d'arbres" ; l'Office public de la langue bretonne, lui, voudrait une bretonnisation en Gwezin.

Suite à des problèmes d'homonymie (il existe en effet plusieurs Vezin(s) sur le territoire français), qui compliquait la distribution de courrier lors de la Première Guerre mondiale, le Préfet demanda aux élus de choisir un complément au nom. La commune va alors se nommer Vezin-sous-Rennes, puis Vezin-le-Coquet, par décret du 6 décembre 1920.[2]

Ces vues aériennes de 1950, à gauche et de 2012 à droite, imagent l'extension de Vezin-le-Coquet ( de Géo Bretagne 1950)

Eléments de patrimoine

La propriété de Montigné (château du XVII° siècle) abrite désormais (1956) la maison de retraite des prêtres du diocèse ainsi que, depuis 1966, dans des locaux conçus par l'architecte Yves Perrin, le Carmel de Rennes.

La commune détient d'autres manoirs et traces de l'histoire (voir le site de la ville).

Comme toutes les communes périphériques de Rennes, Vezin-le-Coquet est bien différent du village de 1950.

Notes et références

  1. Source : chiffre Insee au 01/01/2014
  2. Article Vezin-le-Coquet Wikipedia-logo-v2.svg sur Wikipedia

Liens externes

Géolocalisation

48.118889°, -1.759439°