Bannière liberation Rennes 2.jpg

A l'occasion des 80 ans de la libération de Rennes, (re)découvrez l'ensemble des
contributions autour de la Seconde Guerre mondiale et de la libération sur Wiki-Rennes.

Chêne des Etats-Unis d’Europe de Victor Hugo, un arbre illustre au Moulin d’Olivet

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search

LeChêne des Etats-Unis d’Europe de Victor Hugo, est un arbre illustre au Moulin d’Olivet, sur la commune de Saint-Grégoire.

Le 9 mai 1950, Robert Schuman prononçait le discours qui établit les bases de l’Union européenne. Consciente des idées européennes, la commune de Saint-Grégoire est traversée par le boulevard Robert-Schuman

Des rues qui perpétuent la mémoire des pères fondateurs de l’Europe

Le Moulin d’Olivet Gué Mary est un lotissement résidentiel dont les noms de rue célèbrent la mémoire des Pères fondateurs de l’Europe. L’artère la plus importante, la rue Jean Monnet est bordée par une allée Alcide de Gasperi, ainsi qu’une allée Konrad Adenauer, auxquelles s’ajoute l’impasse Paul Henri Spaak.

Un arbre illustre vise à rappeler le dessin actuel[1] et en devenir du projet européen aux promeneurs, tout en célébrant le passage de grands penseurs qui ont façonné ce rêve d’Europe, lors de leurs voyages en Bretagne, depuis Saint-Grégoire vers Saint-Malo et les îles anglo-normandes.

Une signalétique particulière (à l’image de la place Holywell) souhaiterait valoriser un concept d’Etoile verte au pied d’un chêne, dont les branches feraient références aux Pères fondateurs, mentionnés parmi les rues de ce lotissement Grégorien : Jean Monnet, Alcide de Gasperi, Konrad Adenauer et Paul Henri Spaak.[2]

A terme, cette idée d’Etoile verte pourrait offrir un cheminement vers de grands corridors naturels de la commune de Saint-Grégoire : coulées vertes, jardins nourriciers, bords d’étangs et de ruisseaux - dans la continuité des actuelles stations gourmandes - pour rejoindre le canal ou du circuit du Bout du monde.

Un Chêne des Etats-Unis d’Europe

Victor Hugo avait lancé le défi de planter un chêne des Etats-Unis d’Europe, indiquant que lorsque ce dernier viendrait à maturité, ainsi germerait le projet des Etats-Unis d’Europe.

« Un jour viendra où vous toutes nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans une unité supérieure, et vous constituerez la fraternité européenne, absolument comme la Normandie, la Bretagne, la Bourgogne, la Lorraine, l'Alsace, toutes nos provinces, se sont fondues dans la France. »

Le 17 juillet 1851, à l'Assemblé législative, Hugo argumente : « Le peuple français a taillé dans le granit indestructible et posé au milieu du continent monarchique de l'Europe la première assise de cet immense édifice qui s'appellera un jour les Etats-Unis d'Europe (approbation à gauche- Rires sur les bancs de la majorité). » — Hugo

Les États-Unis d'Europe, dont Victor Hugo fut l'un des inspirateurs originels, constituent le premier échelon d'une entreprise se voulant universelle, censée aboutir, in fine, à une concorde planétaire entre les Hommes, quels qu'ils soient, par-delà les castes.

Hugo écrit : « Elle s'appellera l'Europe, au XXe siècle, et, aux siècles suivants, plus transfigurée encore, elle s'appellera l'Humanité.» (Paris-guide, exposition universelle de 1867)

Un tel arbre illustre valoriserait la commune de Saint-Grégoire et les rues qui rappellent la mémoire des Pères fondateurs de l’Europe, tout comme les ambitions en devenir des métropoles à se hisser dans la transition écologique et dans des politiques d’attractivité environnementale (Amsterdam : Silicon Valley de l’économie circulaire ; Oxford et sa vallée de l’Isis...) et au-delà des océans (Mc Gregor, locomotive du tourisme vert à Kimberley en Afrique du sud).

Victor Hugo a séjourné à plusieurs reprises en Bretagne : Fougères, Chateaubriant, Saint-Malo où il embrassera la Manche sans imaginer que, 15 ans plus tard, l'exil fera de lui un habitant de l'archipel de Guernesey. Saint-Grégoire a été un carrefour entre tous ses voyages et déplacements entre terre et mer.

Une étoile verte inspirée du Collier d’émeraude de la ville de Boston (« Emerald Necklace »)

Le concept d’étoile verte est inspiré du Collier d’émeraude de la ville de Boston, un corridor de promenades, de chemins verts, de rivières et ruisseaux reliés à un canal. La position privilégiée de Saint-Grégoire présente des analogies, avec la proximité du canal qui mène vers la transformation des Prairies Saint-Martin (au nord de Rennes) ou le vaste réseau de pistes cyclables et trames de verdure de la commune.

Victor Hugo, des traces en Ille-et-Vilaine et sur le Grand Ouest

Fougères, Saint-Malo mais pas seulement... La Maison de l'Ange à Châteaubriant rappelle le séjour de la jeune Sophie Trébuchet où elle y rencontra le Capitaine Léopold Sigisbert Hugo. De leur union naquit, en 1802, le futur poète Victor Hugo.

Même s’il n’est pas breton, le célèbre écrivain a une relation particulière avec la région, notamment grâce à Juliette Drouet, l’une des femmes qui a partagé sa vie durant plus d’un demi-siècle. C’est elle qui lui fera visiter la Bretagne, Rennes, Fougères, l’Ille-et-Vilaine dont les paysages inspireront en partie Victor Hugo pour son dernier roman «Quatrevingt-Treize ».

Plus tard, Rien ne prédisposera pourtant Victor Hugo à cet appel de la mer, en partant en exil d’abord à Jersey et ensuite à Guernesey plus d’une dizaine d’année, où le mécène François Pinault a souhaité rouvrir sa maison d’Hauteville. La bâtisse et sa décoration atypique restituent la créativité du grand écrivain français, qui a transformé les lieux en une œuvre romanesque.

Un géocaching européen

Une chasse aux trésors géocaching a été organisée afin de découvrir un chêne des États-Unis d’Europe ». Le géocaching est un loisir de plein air, à partager en famille ou entre amis, qui consiste à utiliser les coordonnées GPS pour rechercher ou dissimuler un trésor (ou cache). Le plaisir de la randonnée, du jeu et de la découverte sont au rendez-vous. Un moment ludique réunissant le plus grand nombre de tous les âges dans une chasse aux trésors des temps modernes.[3]