Discussion:La Milice quitte Rennes

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

A mon sens, à l'angle de la route de Saint-Brieuc et de la route de Vezin, c'était un café ; et il l'est resté assez longtemps (café puis "boîte"). La Milice était au 101 de la rue de Saint-Brieuc, c'est-à-dire à l'angle de la rue de Saint-Brieuc et de la rue de Brest (aujourd'hui Saint Jean-Baptiste de la Salle), c'est-à-dire encore à l'emplacement de "l'immeuble Mac Do" d'aujourd'hui : cette grande maison en pierre de Pont-Réan dont tout le monde sans doute peut retrouver le souvenir puisqu'en venant de la direction de Saint-Brieuc on ne voyait qu'elle en face dans cet angle… La maison relevait de l'Ecole d'Agriculture et a dû être réquisitionnée par les Allemands ; les employés et leurs familles qui y étaient logés ont été accueillis à la Ferme de La Harpe, qui relevait aussi de l'Ecole. Des témoignages dans Villejean, trente ans d'histoire, notamment p. 40-41 et la photo p. 47. Je préfère ne toucher à rien et vous laisser faire ce qui vous semblera bon après vos propres vérifications. Bonne continuation. JCLF 2 décembre 2012 à 13:09 (CET)

A l'époque les gens globalisaient le secteur du haut de la rue de Saint-Brieuc ( le nord) sous le terme "la Croix-Rouge", mais la précision que vous donnez est exacte: le cantonnement de la Milice était au bâtiment décrit, en extrémité de la rue, rive est.

Je précise donc dans le texte. Merci

--Stephanus 3 décembre 2012 à 09:57 (CET)

Tout à fait d'accord : "la Croix-Rouge" désignait et désigne encore l'ensemble du carrefour et le petit quartier attenant. Attention, suivant la suite des événements, à la faute d'inattention et de frappe dans ma contribution d'hier : il faut lire 110 et pas 101…JCLF 3 décembre 2012 à 10:53 (CET)