Résultats des mesures de la saison 2 d'Ambassad'Air

De WikiRennes

La seconde saison d'Ambassad'Air a mis en place des "défis" afin de cadrer la production de données, permettant de les comparer entre elles. Ces défis étaient :

  • mesure fixe (au domicile, le soir, sur plusieurs heures)
  • à pied
  • à vélo


Analyse des mesures "fixes"

Deux périodes de mesures fixes avec les volontaires. Les valeurs représentent les moyennes de particules fines PM2.5 des mesures fixes (à leur domicile) des différents contributeurs, par jour. Comparées aux moyennes journalières de la station (dite "station Pays-Bas") de fond d'Air Breizh.

  • Du 12 au 18 février (capteurs Air Beam non améliorés sur cette période)
Resultats mesure fixe defi2.JPG
  • Du du 12 au 25 mars 2018 (capteurs Air Beam améliorés sur cette période)
Resultats mesure fixe defi4.JPG

Sur cette quinzaine, on voit des mesures citoyennes assez proches des moyennes journalières de la station de fond de mesure des particules fines à Rennes.

Analyse des mesures à pied

Deux périodes de mesures à pied par les volontaires. Les valeurs représentent les moyennes de particules fines PM2.5 des mesures mobiles des différents contributeurs, par jour. Comparées aux moyennes journalières de la station (dite "station Pays-Bas") de fond d'Air Breizh.

  • Du 5 au 11 février (capteurs Air Beam non améliorés sur cette période)
Resultats mesure pied defi1.JPG
  • Du du 9 au 22 avril 2018 (capteurs Air Beam améliorés sur cette période)
Resultats mesure pied defi6.JPG

Sur cette quinzaine, on voit que les mesures à pied (pourtant sur des temps courts) sont assez proches des moyennes journalières de la station de fond de mesure des particules fines à Rennes.


Analyse des mesures à vélo

Durant 7 jours, il a été demandé aux volontaires Ambassad'Air de réaliser des mesures à vélo. Les valeurs représentent les moyennes de particules fines PM2.5 de mesures à vélo des différents contributeurs, par jour. Comparées aux moyennes journalières de la station (dite "station Pays-Bas") de fond d'Air Breizh. Les résultats laissent à penser qu'il existe une légère sur-exposition aux particules fines (plus grande proximité des sources d'émissions de polluants).

Mesures citoyennes air velo.JPG

Avec le détail des résultats par cycliste.

Resultats par cycliste.JPG

Analyse de la fiabilité et amélioration de capteurs

Amélioration de la fiabilité du capteur Air Beam

Une question centrale de l'opération Ambassad'Air repose sur une fiabilité optimale du capteur et des données produites. La Saison 1 avait permis de montrer que le capteur Air Beam majorait les pics de pollution (au dessus de 25µg/m3). Grâce à un code correctif, développé par Atmo AuRA, il a été possible de corriger (via un algorithme) les résultats des mesures, afin qu'ils soient plus conformes aux mesures. Le graphique ci-dessous montre bien l'amélioration de la corrélation entre les moyennes journalières de la station de fond d'Air Breizh, avec celles (fixes) des volontaires Ambassad'Air.

Fiabilite airbeam s2.JPG

Analyse de fiabilité du capteur Air Matrix

Quelques volontaires étaient équipés de capteurs Air Matrix. Voici la comparaison des moyennes des mesures Air Matrix avec les mesures Air Beam et la référence de la station Air Breizh. Il semblerait que le capteur Air Matrix tende (comme la version non corrigée de l'Air Beam) à sur-estimer les niveaux de particules fines PM2.5, lors des épisodes de pics.

Analyse fiabilite airmatrix.JPG

Analyse de fiabilité du capteur Luftdaten

Il a été fait une analyse (sur seulement un mois) de la fiabilité des moyennes journalières des capteurs Luftdaten, au regard des mesures de la station Air Breizh de Pays Bas. La difficulté d'exploitation des données rend ce capteur peu approprié pour une opération d'exploitation de mesures citoyennes.

Fiabilite station luftdaten.JPG

Articles connexes


Références