Rue Waldeck Rousseau

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

La rue Waldeck Rousseau, axée sud-nord, relie le boulevard de Sévigné à la rue Anatole Le Braz. Elle fait partie du lotissement des Mottais, du nom d'une ferme, aménagée de 1872 à 1912, comportant cinq rues parallèles entre les deux voies précitées, la rue Waldeck Rousseau étant une des plus récentes, avec au début du 20e siècle quelques constructions réalisées Jean Gallacier (n° 20)[1], cette dernière une grande maison que les Allemands réquisitionnèrent, le 24 juin 1940, pour y installer l'indépendantiste Franzez Debauvais et le conseil national breton en formation. Elle fut dénommée par délibération du conseil municipal de la ville de Rennes le 29 avril 1913.

Sa dénomination rappelle :

Pierre Waldeck-Rousseau

(2 décembre 1846, Nantes - 10 août 1904, Corbeil-Essonnes)

Homme d'État libéral. Originaire de Nantes, il devient député de Rennes en 1879 en remplacement de Roger-Marvaise[2], élu sénateur. Il est célèbre pour avoir participé à la légalisation des syndicats (loi Waldeck-Rousseau de 1884) ainsi qu'à la loi de 1901 sur les associations.

Son passage éclair à Rennes le temps d'une plaidoirie le 4 décembre 1894 fit grand bruit. Il faut dire que l'homme politique, alors sénateur de la Loire, sera quelques mois plus tard candidat à l'élection présidentielle[3].

Sur la carte

Chargement de la carte...

Références

  1. Glad ; inventaire topographique du patrimoine culturel, pat Isabelle Barbedor - 2001
  2. rue Roger-Marvaise
  3. Selon le N°38 de L'Express de Rennes et de l'Ouest du 5 décembre 1894, page 3, disponible ici : http://www.tablettes-rennaises.fr/app/photopro.sk/rennes/detail?docid=62386&rsid=43&pos=7&psort=datedebut:D&pitemsperpage=20&ppage=1&pbase=PERIODIQUES&target=doclist#sessionhistory-ready

Lien interne

Juin-juillet 1940, pour certains avec l'occupant la lueur d'une Bretagne indépendante

Lien externe

Pierre Waldeck-Rousseau Wikipedia-logo-v2.svg