Rue du Blavet

De WikiRennes

Cette voie fut dénommée par délibération du conseil municipal de Rennes du 12 janvier 1976, elle part de la rue du Morbihan et finit en impasse, dans le quartier de la Bellangerais.

Blavet [1]

Le Blavet à Pontivy

Le Blavet, fleuve côtier de 140 km, prend naissance dans les Cotes d’Armor surgissant des Gorges de Toul Goulec. Il commence sa descente pour rejoindre le Canal Napoléonien reliant Nantes à Brest. Il vient se reposer dans le Lac de Gerlédan, avant de commencer la traversée du Morbihan du Nord au Sud. Après s’être séparé du Canal, le Blavet arrose Pontivy.

Tout au long de son parcourt, il se fraye un passage au milieu de Saints guérisseurs, très développé dans la région. Par exemple, pour ceux qui souffraient de troubles de la vue, au environ de Baud, dans la Chapelle de Notre-Dame de la Clarté (XVIème), ils pouvaient se laver les yeux dans la fontaine.

Le Blavet forme une boucle pour contourner la Montagne de Castennec. Lieu où l’Evèque de Vannes jadis fit jeter à l’eau par trois fois une idole, considérée comme païenne, la Vénus de Quinipily. Et en 1696, le Seigneur de Quinipily la sauva définitivement et elle se tient maintenant dans les ruines du château.

A partir de Foul-Pétan, connu pour ses longères aux toits de chaume, le Blavet permet par son calme, la pratique du canoë jusqu'à Lochrist.

Cette rivière poissonneuse, passe à Hennebont avec son monumental clocher de 65m, avant de rejoindre le Scorff pour se jetter dans la rade de Lorient avant de rejoindre l’Océan en passant sous la citadelle de Port-Louis, qui autrefois portait le nom de Blavet.

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

  1. à partir de la notice rédigée par Joël DAVID, chargé d'odonymie à la Ville de Rennes, Rennes Métropole

Lien externe

Blavet (Bretagne) Wikipedia-logo-v2.svg