Gestion de projet Ambassad'Air

De WikiRennes

La mise en oeuvre du projet Ambassad'Air induit de travailler sur les thématiques suivantes :


Portage politique

Ambassad'Air est porté par deux élus de la Ville de Rennes :

  • Charlotte Marchandise-Franquet, adjointe à la santé, Présidente des villes OMS
  • Laurent Hamon, délégué aux usages du numérique


Portage opérationnel

La mise en oeuvre opérationnelle d'Ambassad'Air repose sur :

  • la MCE, avec un chargé de mission (santé-env.), pour environ 80% d'un équivalent temps-plein.
  • le service Santé-Environnement de la Ville de Rennes, avec une chargée de mission (santé-env.), pour environ 10% d'un équivalent temps-plein.


Partenariats

Ambassad'Air s'appuie aussi sur deux acteurs via une convention de partenariat (avec la Ville de Rennes) :

  • Air Breizh : pour parler de la mesure experte, intervenir auprès des scolaires, avoir un regard critique sur les micro-capteurs
  • EHESP : pour suivre et évaluer l'appropriation et l'impact citoyen de l'opération

Un partenariat spécifique existe avec le réseau des LabFab, qui amène son expertise sur la fabrication numérique (atelier de montage de capteurs Luftdaten par ex.). Et un partenariat scientifique a été mis en place avec l'EHESP et l'Ecole Normale de Nantes-Ecole d'architecture (projet CapCi), pour la 3ème saison Ambassad'Air.

Le déploiement d'Ambassad'Air sur les quartiers de Rennes s'accompagne de partenariats avec :

  • les Directions de quartiers de la Ville de Rennes
  • les acteurs présents sur Rennes ou ses quartiers :
    • acteurs de la mobilité (souvent très intéressés par la mesure) : Rayons d'actions, Espace Piéton, Tout en vélo, la Petite Rennes, etc.
    • maisons de quartiers
    • associations étudiantes


Participation citoyenne

Elle se fait via des appels à volontaires. Avec la géographie comme critère de sélection. Pas de critère d'âge, de connaissance technique, de profession, etc.

  • Saison 1 : résider sur les quartiers administratifs de Villejean ou le Blosne
  • Saison 2 : résider (ou travailler) sur les quartiers administratifs de Villejean, le Blosne ou Bréquigny
  • Saison 3 : résider sur la Ville de Rennes

Cette sélection conduit à refuser des volontaires (n'habitant pas sur les bons quartiers, lors des saisons 1 et 2, ou hors de Rennes).

La Mce assure l'accueil des volontaires, l'explication d'utilisation du matériel, d'invitation (par mail) aux animations, le suivi des volontaires, le retour du matériel.

Depuis la première saison, l'EHESP réalise une enquête auprès de chaque volontaire pour cerner les motivations, les attendus, les manques ou satisfactions des volontaires.


Communication

La communication Ambassad'Air s'appuie sur :

  • Une page dédiée sur le site web de la Mce ambassadair.mce-info.org
  • Des articles sur Wiki-Rennes, documentés par la Mce
  • Des comptes sociaux : Facebook et Twitter @Ambassad_Air, alimentés par la Mce
  • Des publications (livrets, lettre d'information) : ces dernières sont co-rédigées entre la Mce et les services de la Ville de Rennes (services Santé et service Communication)
  • Des interviews, réalisés par la Mce, des volontaires, l'élue référente
  • Des interventions lors de colloques, journées d'échanges
  • Des réponses à sollicitations diverses (d'autres collectivités, de collectifs citoyens,


Animation

Les animations sont coordonnées par la Mce, en lien avec la Ville de Rennes. Type d'animations :

  • Stand d'information : Fête des possibles, Forum des élus, Journée sur l'herbe, InOut
  • Balade de mesure
  • Ciné-débat
  • Soirée-débat sur la qualité de l'air : interventions réalisées par Air Breizh
  • Animations scolaires : animations co-construites avec une enseignante (SVT) du Collège Emile Zola (classes de 3ème). Avec l'appui d'Air Breizh

Bien souvent les animations s'inscrivent dans le programme d'action de partenaires (maisons de quartier, temps forts), afin de toucher un public plus large.


Matériel

La veille sur les capteurs est réalisée par la Mce, les partenaires des LABFAB. Nos critères de sélection sont :

  • outil opensource
  • fiabilité des mesures
  • facilité d'usage des outils
  • facilité de compréhension / interprétation des données
  • coût raisonnable

Les achats sont réalisés par la Ville de Rennes, dans le respect du code des marchés publics. Ces achats concernent les capteurs Air Beam, les composants électroniques des capteurs Luftdaten, les téléphones portables associés (dont les cartes SIM), de petits matériels (tote bag, tour de cou).

La Mce est chargée de s'assurer du bon fonctionnement du matériel (couplage téléphone-capteur, création de comptes), de la gestion du stock du matériel.


Gestion et analyse des données

La gestion des données a fait l'objet d'une déclaration CNIL (en 2018) et de l'intégration des obligations légales RGPD (en 2019).

A nos yeux, la fiabilité des données issues des micro-capteurs ne permet qu'un usage pédagogique. Ambassad'Air n'a pas vocation à une aide à la décision politique. Ce qui relève des mesures effectuées par Air Breizh.

L'exploitation des données en mobilité, sur des durées différentes, dans des conditions différentes, est extrêmement difficile. Aussi, Ambassad'Air privilégie des analyses quantitatives et d'usage.


Gestion administrative et financière

Les deux premières saisons Ambassad'Air se faisaient avec l'appui financier de l'ADEME (appel à projet Aact-Air), pour un montant de 80 000 euros, sur deux ans. Depuis, l'intégralité du coût de l'opération repose sur le financement de la Ville de Rennes. Qui gère aussi les relations administratives (conventions de partenariats).