Rue Richard-Lenoir

De WikiRennes

Révision de 23 août 2018 à 13:32 par Manu35 (discussion | contributions) (Page créée avec « La '''rue Richard-Lenoir''', axée nord-sud et longue d'environ 200 mètres, relie la rue de Paris à l'avenue Aristide Briand. Cette voie a été ouverte en 1877,... »)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

La rue Richard-Lenoir, axée nord-sud et longue d'environ 200 mètres, relie la rue de Paris à l'avenue Aristide Briand. Cette voie a été ouverte en 1877, mais comme l'indique Lucien Decombe dans ses "Notices sur les rues de Rennes" de 1883, « a été ouverte par un particulier sur son propre terrain », et « n'a jamais été l'objet d'aucune décision administrative », tout comme « plusieurs ruelles voisines que les habitants du quartier ont baptisées eux-mêmes ». Elle apparaît néanmoins dans la nomenclature des voies de Rennes du 24 juillet 1923.

Elle rappelle :

François Richard, dit Richard-Lenoir

Industriel manufacturier d'étoffe français

(16 avril 1765, Épinay-sur-Odon, Calvados - 19 octobre 1839, Paris)

Richard-Lenoir est un des principaux négociants en coton du début du XIXème siècle, et le plus grand artisan de l'essor de l'industrie cotonnière sous l'Empire de Napoléon Bonaparte.

Son nom rappelle son association avec Joseph Lenoir-Dufresne, à partir de 1797 et jusqu'à la mort de ce dernier en 1806. Il se trouvèrent un jour en concurrence pour l'achat d'une pièce de drap et Richard offrit à Lenoir d'arrêter son enchère. Il partageaient tous les deux un sens aigu du commerce.

A la mort de son associé, Richard se trouvait à la tête d'un vaste empire industriel de 12 800 ouvriers, mais la crise apparue en 1811 le mena dès 1814 à la ruine[1].

Un autre industriel du textile, plus précisément de la soie artificielle, est honoré par une voie à Rennes. Il s'agit du Comte de Chardonnet[2] qui implanta son site de production non loin d'ici sur la plaine de Baud.

Sur la carte

Chargement de la carte...

Références

  1. https://www.napoleon.org/histoire-des-2-empires/articles/lindustrie-du-coton/
  2. avenue Chardonnet