Eugène Marquis

From WikiRennes
Revision as of 17:41, 16 February 2024 by Stephanus (talk | contribs) (Page créée avec « Catégorie:Personnalité (classement alphabétique) ==Eugène Marquis== Médecin chirurgien (27 mai 1879 à, Bécherel ,Ille-et-Vilaine - 14 avril 1962 , Paris ) Son père est médecin. Eugène, prénommé comme son père, devient docteur en médecine en 1904 et se marie avec Ernestine Robert en février 1905. IL fait ensuite son service militaire comme médecin auxiliaire au 70e régiment d'infanterie en 1905. Il est membre de la société scientifique... »)
(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to navigationJump to search


Eugène Marquis

Médecin chirurgien

(27 mai 1879 à, Bécherel ,Ille-et-Vilaine - 14 avril 1962 , Paris )

Son père est médecin. Eugène, prénommé comme son père, devient docteur en médecine en 1904 et se marie avec Ernestine Robert en février 1905. IL fait ensuite son service militaire comme médecin auxiliaire au 70e régiment d'infanterie en 1905. Il est membre de la société scientifique et médicale de l'ouest, professeur suppléant à l'école de médecine en 1910 de Rennes. il enseigne à l'école des sages-femmes de Rennes en 1911. Il part au front le 8 août 1914. En 1915 il est à l'ambulance 4/53 du 3e corps d'armée puis à l'ambulance 5/10 en juin et prend, en 1917, la direction de l'ambulance automobile chirurgicale (Auto-Chir) n°22 à Vasseny, siège de l'hôpital d'évacuation 18.

En 1919, il est nommé chirurgien du corps d'armée basé à Rennes et de l'hôpital militaire de Rennes. Professeur de pathologie externe en 1919, puis professeur de clinique chirurgicale en 1927, il devient directeur de l'école de médecine de Rennes en 1937. En 1933 il avait été promu au grade de médecin-colonel de réserve à la 10e région militaire. Georges Duhamel à Rennes en 1940 y soigne les réfugiés blessés pendant trois mois et côtoie Eugène Marquis auquel il dédie on ouvrage Lieu d’asile et trace de lui un portrait chaleureux. Le professeur Marquis sauva le journaliste et résistant Rémy Roure qui avait l'artère fémorale coupée après s'être fait tiré dessus par les Allemands en tentant de s'échapper.[1]

Eugène Marquis meurt à 83 ans à Paris et repose à Bécherel.

Références