Rue d'Armagnac

From WikiRennes
Revision as of 12:41, 28 March 2017 by JCLF (talk | contribs)
Jump to navigationJump to search

La rue d'Armagnac se situe dans le quartier de Villejean. Cette voie fut dénommée par délibération du Conseil municipal de la Ville de Rennes le 27 novembre 1967.

La rue, qui à l'origine était en impasse, a été désenclavée par un raccordement direct de son extrémité Est à la rue de l'Angoumois en 1983.

Elle a surtout fait parler d'elle dans la mesure où a été construit sur sa rive Sud le centre commercial prévu au plan d'ensemble de la ZUP pour l'îlot E et dénommé centre commercial Montbarrot (ouvert en juillet 1970). La proximité du centre commercial principal Kennedy (avec, à l'époque, son Famiprix) et l'apparition des grandes surfaces périphériques (Montréal en 1970, aujourd'hui Géant, puis très vite le Centre Alma) ont dès le départ condamné l'essor du centre Montbarrot. Une supérette a fonctionné quelques années et n'a pas résisté.

S'est constitué alors le Comité de défense pour la reconversion du Centre Montbarrot, en abrégé Comité Montbarrot, en vue d'obtenir l'utilisation des locaux vacants au bénéfice des enfants du secteur. En définitive, un local sera attribué au Cercle Paul Bert pour y ouvrir une Maison de l'Enfance (1975, aujourd'hui "Centre de Loisirs" [1]).

Les locaux libérés par la supérette ont été un temps utilisés par une église baptiste libre.

C'est aussi dans la partie Ouest du centre que, à partir de 1975, le Bureau de police de Villejean a eu son siège, avant de rallier le centre Kennedy, lors de la rénovation de celui-ci.

On trouvait dans le centre une pharmacie, qui a fermé en 2016. On trouve toujours un important cabinet groupant des gynécologues et des pédiatres, plus, depuis 2017, un centre médical qui a ré-investi les locaux ex-supérette-ex-église-baptiste.

Armagnac

Armagnac [2] est le nom d'une ancienne province de France qui a disparu à la Révolution française comme toutes les provinces de l'époque.

Cette dénomination a persisté par l'eau-de-vie du même nom. Cet alcool, créé dans la région où les premières vignes datent des Romains, est le plus vieux de France. Au 17e siècle, les vignerons veulent faire commerce avec les Hollandais mais un arrêt interdit tout transport de vin par voie fluviale sauf pour les vins de Bordeaux. Comme cet arrêt ne concerne pas l'alcool, les viticulteurs de la région d'Armagnac décident de distiller leur vin pour qu'il puisse rejoindre l'océan. C'est plus tard qu'ils s'apercevront que le stockage dans des fûts en bois donne cette couleur à leur alcool.

Quant au nom d'Armagnac, il est celui d'un chevalier qui avait reçu de Clovis des terres dans cette région pour sa bravoure. Il portait le nom de "Herreman" appelé aussi "Ariminiacus" en latin pour devenir Armagnac.

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

  • Voie dénommée par Délibération du Conseil Municipal de Rennes du 27 Novembre 1967.
  1. Voir le site du Cercle [1]
  2. à partir de la notice rédigée par Joël DAVID, chargé d'odonymie à la Ville de Rennes, Rennes Métropole