Allée Adolphe Bobierre

De WikiRennes

L' allée Adolphe Bobierre est une voie du secteur Atalante-Champeaux prenant son origine sur la rue Maurice Le Lannou. Elle a tout d'abord été dénommée rue par délibération du Conseil Municipal du 7 novembre 1994[1] puis allée par celle du 10 mars 2000[2].

Biographie Pierre-Adolphe Bobierre, dit Adolphe Bobierre [3]

Adolphe Bobierre est né à Paris, le 7 mai 1823, il fait partie des scientifiques oubliés du XIXe siècle.

Élève au Lycée Charlemagne, puis assistant à la Faculté de Médecine de Paris du grand chimiste Jean-Baptiste Dumas.

Il devint ensuite Professeur suppléant à l’école Turgot et pour se perfectionner en chimie, il effectue de courts séjours à Marseille et dans le Nord.

En 1844, à 21 ans il publie un Traité de manipulations chimiques de 500 pages.

En 1845, avec un chimiste et pharmacien Nantais Édouard Moride, il publie une synthèse intitulée Technologie des engrais de l'Ouest de la France - Études chimiques, agronomiques et commerciales sur leur analyse, leur fabrication, leur emploi et leur vente. Après quoi, le Ministre de l'agriculture Dumas, l’appelle à la réorganisation et à la Direction du contrôle des engrais dans le département.

En 1850, dans les locaux de l’École préparatoire des Sciences et des Lettres de Nantes où il enseigne, Bobierre est nommé à la tête du premier laboratoire Français de Chimie agricole, pour le contrôle des engrais. C'est à lui que l'on doit les règlements de Police la même année.

En 1855, dans son laboratoire de Nantes, il met en évidence l'effet fertilisant des roches sédimentaires phosphatées, face au manque d'engrais phosphatés issus des os d'animaux.

En 1863, la réglementation sur le contrôle des engrais étant considérée contraire aux règles de la liberté commerciale, décide Bobierre à sortir davantage au-devant des agriculteurs pour les informer.

En mai 1867, adoption de la loi sur la répression de la fraude dans la vente des engrais. Les Comices agricoles jouant un rôle dans la vulgarisation de nouvelles Techniques, il se fait de plus en plus présent, et gagne la confiance des agriculteurs.

En dehors de ses travaux sur les engrais, il s'occupe de la question des eaux, pousse au défrichement des landes, créé un cours de Chimie à Nantes, qui sera l'embryon de l’École des Sciences et des Lettres.

Il se prononce sur toutes les grandes questions de politique agricole et sera un ardent et précoce propagandiste en faveur des syndicats.

Adolphe Bobierre est décédé à Nantes, le 18 septembre 1881 à l'âge de 58 ans.

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

  1. Délibérations municipales, Archives de Rennes
  2. Délibérations municipales, Archives de Rennes
  3. à partir de la notice rédigée par Joël David, chargé d'odonymie à la ville de Rennes, Rennes Métropole et du Dictionnaire de Biographie Française, de René de Kerviler dans les Annales de la Société Académique de la Loire Inférieure. Andouard - Notice Biographique sur Pierre-Adolphe Bobierre. Leçon de Chimie agricole par Adolphe Bobierre - avec introduction de Jules Rieffel.