Ambassad'Air

De WikiRennes

Logo du projet Ambassad'Air

Ambassad'Air est un projet porté par la Ville de Rennes et la Maison de la consommation et de l'environnement (en lien avec les autres acteurs associatifs et citoyens) visant à mobiliser les habitants sur la qualité de l'air à Rennes.

Le contexte

La qualité de l'air à Rennes est moyenne, avec des épisodes de pics de pollutions, notamment de dioxyde d'azote ou de particules fines. Comme 14 autres agglomérations en France, Rennes est mis en contentieux sur ce sujet par la Commission européenne[1]. Elus et associations se sont donc mobilisés, entre autre au travers du projet Ambassad'Air.

Les objectifs du projet

Visuel lors d'un ciné-débat à Villejean

Sur l'exemple du projet Smart Citizen[2] de Barcelone, la Ville de Rennes et des associations souhaitent développer la mesure de la pollution par des habitants, à l'aide de micro-capteurs open-source. Le projet vise donc :

  • A développer l'expertise citoyenne de Rennais sur la qualité de l'air
  • A améliorer la connaissance sur la qualité de l'air à Rennes (par un plus grand maillage de la mesure)
  • A développer la culture des projets open-source, avec des données en open data
  • A faire émerger des propositions, provenant de la société civile
  • A contribuer à faire évoluer les comportements, notamment de mobilité, des habitants

C'est la Maison de la consommation et de l'environnement qui est chargée d'animer le projet, en lien avec les autres acteurs, notamment associatifs (du numérique, de la mobilité, de proximité, etc.), comme l'association Bug, Gulliver, Les petits débrouillards Bretagne, l'association rayons d'Action, Espace piéton, IVINE, etc.

De deux quartiers tests à tout Rennes

Il a été décidé d'expérimenter le projet en trouvant des volontaires sur deux quartiers : Quartier Villejean-Beauregard et Quartier le Blosne. Cette phase d'expérimentation doit s'étaler d'octobre 2016 à fin mars 2017. Après un bilan de la phase d'expérimentation, l'opération doit être étendue à tout Rennes début 2018.


Les actualités du projet

  • 27-31 mars : Capto party ! Soirées (19h-22h) de mesures simultanées entre tous les volontaires du projet
  • 20 mars : Soirée des volontaires des Ambassad'Air, pour partager les expériences de mesures et travailler sur les rendus (graphiques, cartes)
  • 4 & 5 mars : Ambassad'Air a bien avancé à la Nuit du Code Citoyen, merci à Gulliver et aux développeurs qui ont pris du temps pour notre projet
  • 2 mars : très belle participation au ciné-débat sur la qualité de l'air à Rennes et la santé, à la Maison de quartier Villejean, qui a permis aux nombreux participants d'échanger avec Air Breizh ou les experts épidémiologistes de l'EHESP.

Les grandes étapes du projet

Données mises à disposition

Il a été fait le choix de mettre à disposition ("libérer") les données produites par les volontaires. Nous invitons les Rennais (et curieux) à analyser ces données.
AVERTISSEMENT : Ces valeurs observées sont soumises aux influences de la météo, du trafic routier, etc. et ont une marge d'erreur non négligeable (surtout au dessus de 20µg/m3). Elles ne peuvent en rien se substituer aux valeurs officielles mesurées par Air Breizh. Cette mise à disposition est d'abord à vocation pédagogique.

On distinguera plusieurs types de fichiers (composés : de la date (jour/heure) / des coordonnées GPS (long./lat.) / de la valeur en PM 2.5 (en µg/m3). Avec des données fixes (indiquées par F dans le nom) ou mobiles (avec le mode : Vélo, Pied, etc.). A noter enfin la possible imprécision (ponctuelle) de géolocalisation du GPS.

La mesure par les volontaires

C'est la phase en cours : de fin janvier à fin mars 2017. Vous avez la possibilité de suivre leurs mesures via le site Air Casting. Allez sur l'onglet "mobile", saisissez "Rennes", puis validez. Vous aurez alors (sur la gauche) les enregistrements des volontaires sur Rennes. Voici quelques illustrations :

La mise à disposition des capteurs aux volontaires

Cette mise à disposition des capteurs s'est faite à partir du 23 janvier, pour au moins deux mois. Cette mise à disposition s'accompagne :

Parler un langage commun

Afin de partager le même langage, les porteurs du projet ont mis en place (pour les seuls volontaires) deux animations en soirée :

Les volontaires

Localisation des volontaires

L'appel à volontaires (puis la mise en oeuvre du projet) a permis de mobiliser des Rennais. Voici la carte de localisation des volontaires qui se sont manifestées :

  • sur Villejean (en bleu) : Catherine, Françoise, Stéphanie, Marie-Annick, André, Jack, Camille et Raymond
  • au Blosne (en violet) : Annick, Pierrick, Maël, Benjamin, Pascal, François, Sandra et Morgan
  • en rouge : les autres volontaires (hors quartiers test ou arrivés trop tard)

L'appel à volontaires

Réunion de lancement à Carrefour 18

L'appel à volontaires s'est fait durant le mois d'octobre 2016 : articles presse, sur les sites web des partenaires et surtout des réunions de présentation à la mi-octobre sur Quartier Villejean-Beauregard et Quartier le Blosne, pour informer et recruter les volontaires sur le projet. Lors des contacts, les personnes étaient invitées à formaliser leur engagement via un simple formulaire : Fichier:Formulaire inscription.docx.
Il n'y avait aucun critère de sélection, si ce n'est d'habiter (ou travailler) sur un des quartiers tests. Ni d'effectif minimum ou maximum.

Le lancement du projet

Le lancement de l'opération a été effectué le 21 septembre 2016, lors de la journée nationale de la qualité de l'air [3]. Ce lancement officiel visait à faire connaître le projet et d'inviter les Rennais à se manifester, via des animations grand public :

  • expositions sur la qualité de l'air (à Villejean, au Blosne, à la MCE, etc.)
  • portes ouvertes d'une station de mesure Air Breizh

Les capteurs : tests et veille

Aperçu de capteurs et composants

Le service numérique, les LAB et MCE se sont penchés sur les capteurs (et sondes) existants au printemps - été 2016, avec une préférence pour les éléments open source, permettant de produire des données libres et ouvertes (open data). Il a été possible d'étudier :

  • le capteur Air Quality Egg [4] (open source) qui mesure le dioxyde d'azote (NO2) et le monoxyde de carbone (NO). Il est prévu pour mesurer la qualité de l'air intérieur. La sonde de mesure du dioxyde d'azote (MICS-2710) ne semble pas avoir une très bonne fiabilité.
  • le capteur Smart Citizen [5] (open source) qui mesure aussi NO2 et CO (MICS-4514) en utilisant le wifi, via le navigateur Chrome uniquement. Mais il n'est plus possible d'en commander.
  • le capteur Air Beam [6] (open source) qui mesure les particules fines PM 2.5 (Shinyei PPD60PV), en étant mobile via la communication bluetooth et un smartphone. Application mobile assez réussie, même pour des néophytes.

Au regard des tests effectués et de nos contraintes, il a été choisi de travailler sur le capteur Air Beam, pour la phase d'expérimentation. Pour accéder au code du capteur, de l'API et du site web, voir le lien GitHub suivant.

Un travail en parallèle est effectué, notamment par Gulliver pour expérimenter et améliorer ces capteurs. Voir le wiki dédié ainsi que le lien suivant. Enfin, la MCE poursuit la veille sur les nouveaux capteurs, dont notamment le capteur Flow de Plume Labs qui mesurerait les particules fines (PM2.5), oxides d’azote (NOx), ozone (O3), via smartphone par bluetooth (appli iOS & Android). Vente prévue été 2017, prix inconnu.

Les temps forts

Capto party

Mesures simultanées de tous les volontaires Ambassad'Air, du lundi 27 mars au vendredi 31 mars (entre 19h et 22h, à minima). Invitation via les réseaux sociaux.

La Nuit du Code Citoyen

La Nuit du Code Citoyen est un hackhaton dédié au développement de projets citoyens, qui s'est tenu les 4 & 5 mars dans 5 villes françaises dont Rennes. 4 projets étaient présentés à Rennes, dont celui d'Ambassad'Air porté par Gulliver. Voir le déroulé en image.

Ciné-débat "la qualité de l'air & ma santé"

Ciné-débat qui s'est tenu à la Maison de quartier Villejean le 2 mars, avec une soixantaine de participants. Autour des projections suivantes :

  • vidéo du Ministère sur la mesure de la qualité de l'air
  • vidéo d'ATMO Nord sur la pollution de l'air et la santé

Complétées par les témoignages d'experts :

et Pierrick, volontaire Ambassad'Air.

Les animations terrain

Portes ouvertes de station de mesure Le Triangle d'Air Breizh avec animation Les petits débrouillards Bretagne pour le Festival des sciences 2016

Le projet Ambassad'Air s'est traduit par des animations qui visaient soit les volontaires soit le grand public, pour vulgariser la question de la qualité de l'air :

Les projets cousins

D'autres projets sont proches d'Ambassad'Air :

  • Mobicitair : projet de mesure citoyenne de la qualité de l'air, avec le même capteur Air Beam, sur l'agglomération de Grenoble, porté par l'équivalent d'Air Breizh : Atmo Auvergne Rhône Alpes. A notre connaissance, 30 volontaires sont chargés de mesurer les particules fines PM2.5 pendant leurs déplacements.
  • Making Sense : projet à Amsterdam, améliorant le projet Smart Citizen. Voir le Github

On parle de nous

  • Article de France 3 Bretagne (21 mars 2017) : A pied, à vélo, chez soi, mesurer en temps réel la qualité de l'air
  • Article de La dépêche (19 mars 2017)  : A pied, à vélo, chez soi, mesurer en temps réel la qualité de l'air
  • Article de Sciences & avenir (17 mars 2017) : A pied, à vélo, chez soi, mesurer en temps réel la qualité de l'air
  • Article de La dépêche (17 mars 2017) : A pied, à vélo, chez soi, mesurer en temps réel la qualité de l'air
  • Podcast de l'émission les Experts de France Bleu Armorique (2 mars 2017) : "Qualité de l'air et santé"
  • Actualité dans L'élastic, magazine de la Maison de quartier de Villejean (fév. 2017) : "Ciné-débat : la qualité de l'air et ma santé"
  • Article de Rennes Métropole (7 fév. 2017) : "Seize Ambassad'Airs prennent l'air"
  • Article de La Vie (1 février 2017) : "Je veille sur l'air de ma ville"
  • Article de Reporterre (9 déc. 2016) : "Pollution de l'air : Rennes distribue des capteurs aux citoyens"
  • Actualité de Hit West (21 sept 2016) : "Pollution : Rennes recherche des Ambassad'Air"
  • Article de 20 minutes Rennes (30 mai 2016) : "Rennes: Des capteurs pour mesurer la pollution mis à disposition des habitants"

Articles connexes

Références

  1. http://www.developpement-durable.gouv.fr/Contentieux-engage-par-la.html Contentieux juridique sur la qualité de l’air à Rennes
  2. https://smartcitizen.me/
  3. http://metropole.rennes.fr/actualites/education-vie-sociale-sante/sante/qui-veut-mesurer-la-qualite-de-l-air/ Communiqué de lancement
  4. http://airqualityegg.com/ Projet Air Quality Egg
  5. https://smartcitizen.me/ Projet Smart Citizen
  6. http://aircasting.org/ Capteur Air Beam
  7. http://metropole.rennes.fr/actualites/urbanisme-deplacements-environnement/environnement/s-engager-pour-changer-d-air/ Visite de la station Air Breizh du Triangle