Dénomination "Rennes"

De WikiRennes


À l’origine l'étymologie de la dénomination Rennes est le nom du peuple gaulois, les Redones (ou Riedones), qui occupait cette partie de l'Armorique au 2e siècle av. J.-C. Le nom de ce peuple vient lui-même d’une racine celtique red signifiant « aller à cheval » ou « aller en char ». Rhedi en ancien gaulois signifiait courir, ruith ou rithim en irlandais signifie lancer, jeter avec force. D'après Xavier Delamarre le sens global de Redones serait « les conducteurs de chars », l'élément gaulois redo- est issu d'un celtique rēd, continué par le vieil irlandais riad- « aller à cheval ou en voiture ». Le terme latin reda, raeda désignant un véhicule à quatre roues est un emprunt au gaulois. Léon Fleuriot propose le sens de "ceux dont la course est libre". J. Lacroix avance plutôt "ceux qui se déplacent en char".

Au fil des siècles, Rennes fut citée sous divers noms :

Condate pour le site d’origine, nom celtique (gaulois) qui signifie « confluent » et souligne l’emplacement de la ville, entre l’Ille et la Vilaine. Une des dernières mentions de Condate est celle qui figure sur l’itinéraire d'Antonin (aux alentours du 4e siècle).

Le remplacement du nom du lieu par le nom du peuple l'occupant étant courant en Gaule romaine, on trouve le nom de Civitas Riedonum dès 135 (sur la stèle de Titus Flavius Postuminus [1]) puis au 4e siècle celui de Civitas Redonum.

Au 5e siècle, sa dénomination fut Ecclesia Redonensis, en 830 ce fut Redonicum oppidum, enfin trente ans après, en 850, son nom fut reformulé en Redonas oppidum.

Au 12e siècle, plusieurs noms lui sont attribués dont Urbe Redonensis, Urbs Redonis et Redhonis.

La graphie du nom « Rennes » apparut au 13e siècle avec les appellations Renes et Rennes.

Le nom breton est Roazhon.

Références