MétroMix 2017/Pitch

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

Pitch du dimanche soir

Introduction par Naufalle. Résumé des trois jours, rappel des thématiques. Présentation des profils des participants, des coachs, des partenaires, des experts, et des organisateurs. Remerciements. Rappel du lien avec l'événement In&Out en mars prochain portant sur la transformation des mobilités via le Numérique.

Buzic

Mise en scène. Ligne C4 direction Saint-Sulpice. Je ne sais pas vous mais moi cela ne me donne envie de prendre les transports en commun. Allez musique *musique de gospel*

Vous voyez ce que l'on fait avec de la musique ? Nous on vous le propose avec Buzic. On permet au service de transport en commune de créer des liens par le biais du langage universel qu'est la musique.

Cas d'utilisation : un usage entre un QR ou un mot de passe et choisi parmi les musiques proposées par le biais d'un système de vote démocratique.

Il existe une application mobile et un site web, ainsi que des bornes dans les stations de métro que l'on peut utiliser avec le carte Korrigo.

Hier, nous sommes allés sur le terrain avec une enceinte pour tester. On a obtenu de bonnes réactions, des personnes ont même retiré leur casque.

N'oubliez pas : Pour un trajet sans hic, choisissez Buzic.

Liamm-Express

Pour notre part, notre groupe s'est intéressé au « Nous » dans la mobilité. Comment amener de l'humain dans les transports bien individuels. Des personnes assises mais sans interaction. Le but est d'aller d'un point A à un point B. Les espaces actuels ne poussent pas à l'interaction, ce sont des espaces de transits ou de consommation mais individuel. Dans les bus et les métro, les sièges sont trop éloignés.

Nous avons conforté notre étude terrain à des études existantes, notre solution se base sur une modification de l'espace physique. Reconfiguration et intégration d'un kit interactif avec un logiciel qui peut être sur mobile.

Pour créer cette interaction et émerger les échanges, une interface avec trois périmètres : mon bus, ma ligne, mon réseau. La ligne éditorial se découpe en moments : de grandes informations, une mosaïque ou bien des médias, voir des pastilles pédagogiques ou culturelles.

Notre business model se concentre sur divers profils : les actifs qui poussent du contenu, des réceptifs qui consomment, et de l'échange. L'idée est aussi de proposer aux annonceurs de diffuser ce genre de contenus.

En terme de concret, cela passe par la reconfiguration des espaces, des banquettes en face à face au fond du bus avec un écran comme ice-breaker. Le numérique vient casser le glace dans le physique. Même chose dans les abribus lors de l'attente et dans l'espace métro (démonstration).

Via son smartphone interagir avec l'écran.

Q: pourquoi Liamm Express ?

R: breton pour rencontre, lien express.

Q: la société française ne pousse pas à se rencontrer, différence culturel ; peut-être prévoir de s'adapter à la culture française ?

R: pas particulier à la France, l'individualisme se développe de façon générale. Et j'ajouterais en tant que nord-américain et des études depuis 20 ans que les gens sont prêts, il faut des outils pour le faire.

Q: félicitations, retour sur la diapositive sur le modèle financier.

R: l'idée est d'intégrer des partenaires (publics et privés) et d'avoir des sources pour les aménagements initiaux ; idée de rester non-promotionnel. Il y a eu des réflexions sur une gouvernance associative, par exemple via les maisons de quartiers.

Remerciement du coach qui vient du Canada !

StarLight

On vous présente un jeu accessible à tous qui va venir illuminer vos trajets en transport en communs. Les espaces sont ternes, plutôt froids et conçus pour durer dans le temps. Pas prévus pour y vivre. On veut amener de la couleur et du jeu.

Le jeu connecte les personnes depuis les débuts de l'humanité. On propose un jeu intuitif : le 1dpong.

Démonstration sur une *musique de Starlight*

Le jeu est assez rétro comme on en trouve sur les bornes d'arcade, on passe du "dépassé" au "vintage".

Exemple de mise en situation à l'intérieur d'un bus. L'installation prend place sur le plafond du bus entre deux passagers.

Solution simple, peu de matériel : dans un bus, un train, dans un abribus.

On peut ensuite imaginer un système de score sur le site de la STAR.

Q: votre projet me fait penser à un autre ? pendant une coupe du monde, il y avait un pong sur un écran. Je me demande si cela ne va pas générer une file d'attente.

R: Le système est autonome et portable, il pourra se mettre partout et s'adapter à la situation.

Q: le seul inconvénient : je ne sortirais pas du bus tant que je n'aurais pas gagner ;)

R : à penser, surtout pour les terminus. Possibilité de sauvegarder le score sur la carte Korrigo pour continuer ailleurs.

HAPPYKorrigo

Warning: présentation sans filet.

Nous vous proposons une nouvelle expérience. A la station Saint-Germain, attention à la surprise, on descend pour un énième trajet quotidien : mais vous avez oublié de recharger votre carte.

La borne permet de récupérer un trajet en sautant sur les dalles.

Tout à cout nous vous guidons sous terre dans une expérience immersive, sous l'eau. La frénésie ralentit, vous êtes immergés dans un ailleurs. D'autres passagers derrière vous ont enrichi l'animation. Le quotidien devient poétique et les transports ré-enchante la ville.

C'est la pub mais voici une démonstration avec nos cobayes. Quand on saute sur les dalles en granulat de caoutchouc recyclés. Insertion dans l'économie, vous pouvez même sauter pour créer un ticket suspendu.

C'est une double démarche, on évite la fraude, vous n'avez plus d'excuses. Et utilisation de manière recyclée, cela participe à la responsabilisation.

L'idée serait de générer de l'énergie grâce à la marche, le processus pourrait être autosuffisant.


pour information : un autre hackathon OpenWaste aura lieu ce week-end

Q: limitation du nombre par jour ?

R: l'idée est de dépanner et via la carte Korrigo on peut limiter à une fois par semaine, par mois, à discuter.

Q: si l'usage est limité, est-ce cela ne tue pas l'intérêt ?

R: il y a deux bornes, celle pour les tickets est limitée, pas celle pour les animations. On distingue aussi deux grands types d'animations (celles peu consommatrices, plutôt sur l'ambiance, et celles sur des immersions plus spectaculaires en fonction de l'actualité)

Q: pouvez-vous repréciser cette deuxième animation ? comment se déclenche-t-elle ?

R: elle existerait dans certaines stations (prévue pour le métro mais déclinable), le déclenchement se fait par le passage de la carte Korrigo sur la borne. Les passages successifs des usagers augmentent le niveau des animations.

Q: d'où viennent les tickets gratuits ? que cela ne devienne pas une taxe pour les autres ?

R: déjà cela se négocie avec la STAR et Rennes ; et ce n'est pas vraiment une charge. En tout cas, l'expérience plaît notamment aux enfants.

R: et cela permet le droit à l'erreur ;)

FaciTRAJET (ex MMIX pour tous)

Notre défi : se poser la question de la mobilité pour tous. Ce que cela signifie ?

Voici quelques tests visuels à destination de l'auditoire :

Voyez-vous des arbres... ou des animaux ? Arrivez-vous à lire les lettres à gauche...? Et à droite ?
Diversité d'interprétation
Lisibilité

Chacun a perçu des choses différentes, voit plus ou moins bien... chacun est différent de l'autre. Et si, plutôt que de faire quelque chose pour tout le monde, on faisait quelque chose pour chacun.

Ce chacun, unique, en fonction de ses petits problèmes (la vue qui baisse, une difficulté de marcher, un peu de fatigue, un appareil auditif, etc.).

On vous propose une solution : FaciTRAJET.

Qu'est-que c'est ? Une borne d'orientation présente partout pour vous permettre de mieux vous orienter : un repère visuel, une bouée de secours dans mon déplacement. Cette borne est présente à chaque point d'arrêt, aux abris voyageurs sur les lignes de bus ou bien station de métro.

Comment ça fonctionne : Je scanne ma carte avec mes informations, j'annonce ma destination et la borne me propose un trajet adapté sous la forme d'une ticket que je peux glisser dans ma poche et consulter en toute discrétion.

Par exemple Brigitte, 67 ans, aura un trajet pas long, avec escalator, sans trop de correspondances ni d'attente trop serrée.

Démonstration de l'impression du ticket et des informations avec les informations essentielles (départ, arrivée, correspondances, etc.). On l'a testé et interrogé sur des seniors en condition réelle et qui ont été manifestement convaincus.

Technologie en coulisses : reconnaissance vocale, système de calcul d'itinéraire, calcul puis traduction graphique (via React) et enfin impression du ticket. Surtout des technologies libres.

Voici le concept mais ce n'est pas fini ! On a les briques et l'envie d'aller plus loin. Avoir plus d'expériences utilisateurs. Rendez-vous en mars à In&Out !

Q: y aura-t-il aussi une interface écrite pour ceux qui ont du mal à articuler ?

R: on ne se l'interdit pas, mais on est parti sur ceux qui ont plutôt du mal avec un clavier ;) Exemple de « Théâtre du Vieux-Saint-Étienne » qui est long à écrire mais facile à dire.

Q: version en d'autres langues ?

R: perspective pour la suite, pour le moment on s'adapte aux « petites » difficultés mais on aimerait aller plus en profondeur.

Q: félicitations pour ce projet excellent qui est un coup de cœur. Pour la sortie du ticket, prévoir différent type de handicap ?

R: merci ; il est prévu de le faire, notamment selon les données présentes sur la carte KorriGo.

Écom-pense

on est à Métromix.

Qui est venu en transport en commun ? en vélo ? en voiture ? c'est important

Benoit, Benoit, Benoit, ton discours écolo on ne rend pas compte. Moi je bosse dans un festival, je suis bénévole et j'ai accès au concert. Est-ce que toi, tu va au cinéma en voiture ?

Ben oui, en bus ça fait 4 ticket mais la voiture c'est plus rapide et plus pratique quand il pleut.

Et je te comprends mais si il y a un système d'éco-points pour avoir des places pour le cinéma et une file d'accès rapide.

Ben oui, je suis convaincu !

Exactement et imagine que tout soit stocké sur la carte Korrigo qui remplacerait toutes les cartes de fidélité inutiles.

Démonstration sur la borne sur la façon de gagner des points avec la borne. Le nombre de points peuvent être cumuler et permettent de bénéficier d'avantages.

Un peu comme la carte sortir mais en plus écolo.

Et comment cela marche concrètement ?

Démonstration de l'interface en ligne, les statistiques des points, des kilomètres, etc. Divers boutons selon les cas d'usages. L'implémentation est en cours et en attente d'un partenaire. Décliner aussi en application mobile et avec des systèmes pour tenir en compte les vélos personnels.

Et si je ne veux pas que l'on sache où je suis avec mon vélo ? Ma vie privée !

Pas de problème, on compte les kilomètres parcourus et pas la position.

Pour résumer c'est une carte qui permet de gagner du service et du temps !

Q: pourquoi une borne ? et si j'active l'appli dans ma voiture à la place de ma voiture ?

R: borne pour la démonstration et prise en compte de la vitesse et de faire confiance aux utilisateurs.

Mon Rennes

Comment améliorer la mobilité pour les étrangers ? Qui sont-ils ? Même vous pouvez être étranger dans un espace non familier.

La première fois que j'allais à Paris, j'étais en transit entre deux gares, j'étais stressé et pressé. Au final, j'ai été au plus vite, j'avais 45 minutes d'avance et autant de temps perdu. Imaginez dans une autre ville encore plus loin.

Carte. Qui sait où l'on est, où il habite exactement ?

Où j'habite ? En centre-ville, près du super U et des immeubles ! Explications sur la carte subjective.

C'est la carte qui doit s'adapter aux usagers et non le contraire. Mon Rennes, My Rennes, qui est adapté et sensitive, qui me parle en terme d'expériences et de vécus.

L'outil se décline sur divers supports.

L'autre jour, j'avais 5 h à perdre ou à gagner. J'ai visité des musées, fait des boutiques dans le temps imparti et j'ai eu mont train à l'heure.

Comment j'ai fait ? Grâce à mon Rennes.

Techniquement, ce type d'application disponible sur borne ou smartphone. La première chose est de choisir une langue correspondant à la personne (affiché selon le nombre parlé à Rennes) et de proposer diverses catégories selon les intérêts (service, culture, loisir). À partir de cela on génère une carte sur laquelle seraient positionnés nos points d'intérêts correspondant. Avec des échelles de temps selon le délai disponible.

En résumé, cela offre une carte vierge de toutes les surcouches d'informations inutiles. Une première version existe, elle est perfectible selon de vrais usages.

Gametro

Voici notre projet un peu foufou qui va vous vendre du rêve.

Nous trouvons que l'ennui dans les transports est inenvisageable. Depuis des siècles, la solution est le jeu. Nous avions pensé à une énorme appli qui aurait été intrusive et individualisante.

Le but est d'inciter les voyageurs à ne plus faire son sudoku, à briser l'isolement. Le jeu se joue avec les mains et les vitres. Le jeu est intuitif et ne prend pas d'espace physique. Le but est de jouer avec une balle virtuelle qui ne doit pas tomber au sol, au niveau de la balle de la fenêtre.

Tentative de démonstration sur la maquette.

Ce jeu va, en traversant les rames va gérer les interactions. Nous avons testé un ballon de baudruche, tout le monde s'est pris au jeu. L'interaction numérique est un prétexte à l'interaction humaine qui est notre objective. Le numérique se met au service des relations humaines.

Sur la vitre, on voit des nuages et le ciel. Une kinect pour le prototype repère les mouvements et permet d'interagir avec le ballon. La gravité est simulé, la main interagit avec la balle sur la vitre. Chaque personne peut devenir le héros d'un jour et rattrapant la balle au dernier moment.

Quelqu'un veut-il essayer.

Q: cela peut-il se jouer à plusieurs ?

R: pas le prototype mais le but est de faire participer toute la rame.

Remerciements de Manche Open School et de Jean-Thomas notre coach.




Mots de conclusion d'Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole. Félicitations, le travail effectué est impressionnant. Remarques sur les sentiments en réaction à une froideur des infrastructures. C'est un motif de réflexion pour nous. Deuxième chose qui m'a frappé, vous vous êtes centrés sur les transports collectifs mais se pose la question de l'alternative à la voiture individuelle et la recherche d'un modèle économique. Une invitation est ouverte pour une prochaine édition. J'espère le maximum de débouchés, notamment durant In&Out. Cela se fait surtout grâce et avec des personnes comme vous.

Vidéo d'In&Out

Pitch du samedi soir

HAPPYKorrigo par Switch

Donner du bondissant au quotidien, apporter des éléments artistiques aux trajets quotidiens.

Aujourd'hui, réflexion, écriture puis création d'une maquette. Fabrication de dalle avec Stéphane et programmation du piezo. En parallèle, documentation sur le wiki-rennes.

Démonstration de la borne et dalle par Ponhe.

Q: et pour les personnes agées ? possibilité de tricher avec la dalle juste en tapant du pied ? (en fonction du poids de la personne ?) faire des tickets suspendus/solidaires ?

video tweet

Écom-pense

Henri prend toujours la voiture, toujours ! Même pour des trajets super courts. 5 ans plus tard a acquis des responsabilité et prend plus le bus et le vélo. Mais pourquoi a-t-il tant changé ? Grâce à Ecopoint sur sa carte KorriGo, qu'il peut échanger contre des services comme des séances de cinéma. Henri est content.

Démonstration du mock-up. Interface très simple, compatible mobile, lié au GPS de son propre vélo et avec une connexion internet. Affichage des écopoints cumulés et des kilomètres parcourus.

Q: y aurait-il un classement ? oui, sur l'année, récompense par exemple pour le top 5. Peut-être aussi des défis, des achievements/badges pour créer du challenge. Ecopoint suspendus. Bonjour la CNIL, éthique, etc. Réflexion en cours, ne pas traquer la position mais plutôt récupérer les kilomètres parcourus sur un device du vélo.

video tweet

MMIXpourtous

Remember Brigitte 67 ans. Hier, on avait trouvé une solution pour ses problèmes : une destination, un ticket FaciTRAJET.

La borne doit  :

  • accueillir Brigitte (la reconnaître : son âge, ses préférences de parcours et lui proposer une interface selon ses souhaits : écrits plus gros, plus lisibles),
  • calculer son itinéraire en l'adaptant à sa situation (en prenant en compte ses préférences : pas trop d'escaliers, peu de correspondances),
  • l'imprimer.

Une borne propose une interface tactile et vocale, elle badge sa carte Korrigo, en fonction de son âge, on adapte le trajet et le ticket.

Pour le trajet, aujourd'hui on a bidouillé l'API Keolis (via Navitia) et du moteur d'OpenStreetMap. Phase trop longue à coder en détail pour le temps du week-end. On travaille à visualiser du format JSON avec la techno React qui formate toutes les informations pour créer le graphisme du ticket.

Q: comment enlever le côté stigmatisant d'une borne spécifique ? La borne est pour tous, pour faciliter la vie de tous, les personnes âgées (ou les "technolargués") mais aussi ceux qui connaissent mal la ville par exemple.

Q: anecdote de problème de panique et remarque sur les escalators en panne qui est bloquant pour un certain nombre de personnes.

Q: y a-t-il des options pour les données qui ne sont pas sur la carte, ex. des bagages ? à prévoir dans l'interface.

video tweet

Gametro

Jeu avec une balle qui rebondit sur les vitres des rames du métro.

Aujourd'hui pas mal d'avancement et séparation en équipe :

  • Développement sur le moteur de jeu physique Godot qui simule des interactions réelles;
  • Design du jeu et création du logo;
  • Making, pliage de la Kinect au besoin.

Démonstration sur écran.

Q: vous faites quoi demain ? La Kinect !

Attention sur les résolutions de l'écran. Une maquette est prévue.

video tweet

Liamm-Express

Groupe de la convivialité. L'idée est travailler sur la place du nous dans la mobilité. On se focalise sur l'isolement dans les transports.

Aujourd'hui, on a visité les espaces communs dans les transports en commun. Ce sont des lieux de transit et peu adaptés. Les rares places culturelles sont désertes.

étude sur les profils sociologiques :

  • dans sa bulle
  • en veille
  • réceptif (mais a attiré)
  • proactif

Interview de 18 personnes pour connaître leurs attentes pour mieux calibrer notre service.

Les solutions seraient de :

  • reconfigurer les espaces

Par exemple, avoir un espace collaboratif dans le bus ou dans les couloirs du métro.

Les contenus seraient apportés et partagés sur le wall via des mobiles.

Notre ambition globale et pour demain est de susciter l'échange et de créer du lien social.

Q: empiétement de l'espace utile au transit ? penser aux bons lieux.

Q: gestion des ces espaces ? R: un modérateur ? des gens du quartier ?

video tweet

Buzic

Qui aime le rock ?

Hier on pensait aller sur le terrain. On l'a dit, on l'a fait ! Rencontre avec un panel de personnes diverses et variées. La plupart trouvait l'idée cool. Une personne avec ses écouteurs qui les a retirés pour les écouter avec nous. Une autre était plutôt contre l'idée mais pourquoi pas en musique d'ambiance.

Un sondage avait été lancé il y a deux mois sur la consommation de musique dans les transports.

Exemple d'un cas d'utilisation. Soit un QR ou un mot de passe à entrer pour accéder à l'application (et des tablettes pour ceux qui n'ont pas de mobiles), système de vote pour le choix des chansons.

Effet démo de la tablette... Up and downvote de la playlist.

Q: charte ou restriction en fonction des musiques ? Oui, limitation de la durée et du nombre de fois que chaque chanson et style revient.

Q: droit d'auteur ? problème... Spotify et Deezer pas possible de partager en lieu public (ou de payer).

Q: expérience de SounderBox, similaire mais dans les bars. Contact déjà pris.

Q: qu'est-ce qui passe actuellement dans le métro ? passe par une société.

Q: restriction à une scène locale ?

Q: musique libre ? via le musigraph ?

video tweet

Mon Rennes

Comment améliorer les voyageurs étrangers et aplanir leurs difficultés.

Un des premiers problèmes : je pensais avoir tout prévu mais il y a des restrictions, pas de logement fie = pas de connexion internet. Rend le repérage dans la ville encore plus compliqué. Sans compter les différences culturelles et d'habitudes. La somme de toute ces choses empêche de se repérer dans la ville.

Solution : Mon Rennes. Interface traduite pour s'adapter. Icônes pour choisir le centre d'intérêt qui génère une carte sensible et subjective. Selon aussi le temps dont il dispose.

Interface en cours de développement (avec fond de carte OSM).

Q: bien pour les lieux mais pourquoi pas sur les sentiments ?

Q: côté collaboratif/communautaire ? à la fois pour traduire l'outil / et pour les lieux. On y a penser mais attention au risque de troll.

video tweet

StarLight

Démo du circuit LED.

Starlight la solution illumine vos trajets en bus. Reprise du jeu d'arcade Pong en une dimension. Installé dans les bus, une borne avec un bouton. Une raquette

Le challenge est de connecter les personnes de manière ludique.

Merci à John du FabLab de l'EESAB pour la matériel et Julien pour la technique. Demain, travail sur les boutons et sans doute essai dans un bus.

Q: sonorisation ? ça s'appelle Starlight donc on a déjà une idée :P mais au moins le bruit des raquettes.

Q: ambiance de lumière associée aux ambiances musicales dans le métro ?

Q: pourquoi pas dans les lieux ? sur les quais, dans les abribus ?

Q: celui qui gagne choisit la musique dans Buzic ?

Q: on peut choisir sa couleur de raquette ? pourquoi pas, c'est OpenSource et disponible sur GitHub

[ video tweet]

Pitch du vendredi soir

Buzic

Qui aime le rock? Qui aime le classique? Qui aime le hip-hop? Comment choisir quand on voyage ensemble, dans les transports en commun, comment on fait ? La solution : une playlist qui permet aux utilisateurs de partager leur musique, aux artistes locaux de se faire connaître, etc. Pour un trajet sans hic, choisissez Buzic !

Questions : droit d'auteur/SACEM ? casque prise Jack ?

StarLight

Avez-vous d'avoir une étincelle de joie et d'avoir la pêche dans les transports ? Nous avons imaginé des boutons pour faire rêver les usagers avec des LEDs. Reprise du principe de 1D Pong. Apporter de la lumière dans le bus. Appel à l'envie d'appuyer sur les boutons mais ludifié. Stockage du score sur la carte KorriGo.

MMIXpourtous

Brigitte, 67 ans divorcée, problèmes de vue et d'audition. Elle est un peu perdue dans des situations nouvelles ou des lieux inconnus et trouve la signalétique compliquée.

Elle doit se rendre à République, un itinéraire qu'elle n'a jamais fait depuis chez elle. Heureusement, il y a $Nom_Du_Produit (encore à définir) une borne qui s'adapte aux besoins de la personne (âge, daltonisme, etc) et propose d'imprimer l'itinéraire demandé. Brigitte n'est plus perdue, elle est contente.

Écompense

Énormément de trajets polluants tout les jours, Henri qui ne bénéficie pas d'aide aux transports mais qui les utilise souvent. L'idée est de cumuler des points sur la carte KorriGo pour des activités culturelles.

Q: et pour la marche ou le vélo?

équipe Switch

Opération Happy KorriGo, expériences ludiques et artistiques sur les trajets quotidiens.

Avec HappyKorrigo, rajoutez une expérience de plaisir, de surprise et de découverte à vos trajets quotidiens.

Le principe : En utilisant votre carte Korrigo sur une bonne spéciale (une borne HappyKorrigo), vous déclenchez un évènement ludique ou artistique. Il existe différentes bornes disséminées dans plusieurs lieux du Département (gare, station de métro, abribus, station vélo). A chaque borne, une thématique : photo, musique, cinéma, poésie, jeu de lumières... Il existe même une borne spécifique réservée au rechargement gratuit de la carte Korrigo avec un ticket pour un trajet.

Les contenus projetés peuvent être des contenus postés par des contributeurs sur une plateforme collaborative .

Mon Rennes

Refondre les vieilles cartes tristes pour en faire un objet interactif adapté.

Liamm-Express

Réflexion sur la place du "nous", des communs dans les transports. Donner du sens et créer de la confiance au cœur de nos idées. Encore de nombreuses variables à tester. Ne pas brusquer les gens en les forçant à créer du lien avec nos voisins mais on veut utiliser le temps de transports pour créer des opportunités de découvertes.

Gametro

Mise en situation : vous êtes dans le métro après une dure journée. Vous vous ennuyez. Comment déclencher l'interaction ? Par le jeu. Il doit être intuitif, inclusif, collaboratif (et autres trucs en -if). Le jeu : chacun doit jouer à éviter que le ballon sur les écrans/vitres ne retombe au sol. Solution technique envisagée : une Kinect et un projecteur.