Rue Jean Jaurès

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
La rue de Berlin. Carte postale Le Déley (ELD 147) voyagé 1914. Coll. YRG et AmR 44Z1251
La rue et le pont de Berlin avant la Grande Guerre (Archives de Rennes 100FI11)
Même vue en juin 2016, les immeubles de chaque côté de l'entrée de la rue sont des constructions d'après la seconde guerre mondiale (@Stephanus, vous êtes sûr? Les immeubles n'ont pas seulement été surélevés??? Les lucarnes de toiture de l'immeuble de gauche sont identiques...), les pavés et le mobilier urbain ont été remplacés (@2017 Google)

La rue Jean Jaurès se situe dans le quartier 1 : Centre entre la rue Edith Cavell au nord et la rue Maréchal Joffre au sud. Dès le début de la guerre, on ne supporte plus qu’il y ait à Rennes une rue de Berlin, comme en fait état un lecteur de l’Ouest-Éclair du 15 août 1914:

« RUE A DÉBAPTISER. - Nous avons, à Rennes, la rue de Berlin. Se peut-il que ce nom soit maintenu ? Plusieurs de nos concitoyens ont pensé que non. Et ils ont écrit à la municipalité pour lui demander de débaptiser la rue de Berlin.

Ont-ils raison, ces patriotes ? Quelques personnes leur expliqueront peut-être qu'en dénommant de la sorte une de nos voies les plus fréquentées, l'on a voulu commémorer l'entrée des Français à Berlin en 1806. Mais je crains bien qu'une telle raison ne leur semble pas suffisante pour conserver la dénomination en question. Et la foule sera de leur avis. Que voulez-vous ? Les Allemands sont à tout jamais déshonorés, aujourd'hui, en raison dé leur fourberie et des atrocités qu'ils ont commises. Il est tout naturel qu'on veuille effacer tout ce qui peut rappeler leur souvenir.

Mais cette rue, ainsi débaptisée, quel nom lui donner ? Appelez-la rue d'Alsace, ou encore rue Samain (du nom d'Alexis Samain, l'ancien président du Souvenir Français Wikipedia-logo-v2.svg fusillé par les allemands, ndlr), ou bien rue de Liège. Les événements actuels fournissent des vocables en abondance. L'on n'a qu'à choisir. »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numéro du 15 août 1914 • Recueilli par Manu35 • 2018licence


« M. Leprince s'étonne qu'en séance privée, la majorité de ses collègues ait cru devoir repousser la proposition des socialistes et refuser de donner à la rue de Berlin le nom de Jean Jaurès, ainsi que l'ont fait les conseillers parisiens. M. Janvier explique que ce n'est pas un refus, mais seulement affaire différée. Il faut, à son avis, attendre la fin des hostilités, avant de changer les dénominations de rues. Des personnages vont s'illustrer par de magnifiques exploits. D'autres mourront d'héroïque façon. Après la guerre, le conseil voudra sans doute honorer quelques-uns de ces héros en donnant leur nom à certaines rues de Rennes. Alors, sans aucun doute, affirme le maire, il pensera à Jaurès, dont tout le monde admire le grand talent. Il en est ainsi décidé. Et la séance est levée. »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numéro du 29 août 1914 • Recueilli par Manu35 • 2018licence

Malgré les explications du maire Jean Janvier[1], les Rennais font chorus au point que le parlementaire pacifiste Jean Jaurès, assassiné à l’orée de la guerre, y remplacera Berlin. Ainsi cette voie fut-elle dénommée rue Jean Jaurès par délibération du conseil municipal de la Ville de Rennes le 17 décembre 1915[2]. Autrefois, cette voie était connue sous d'autres dénominations: rue de Bretagne, rue Duras, rue de Bourbon, rue de Berlin ou encore rue Neuve (voir aussi Pont de Berlin).


« A QUAND LES PLAQUES ? Dans la réunion du Conseil municipal qui se tint le 18 décembre (en réalité le 17 décembre 1915, ndlr), dans un fort joli discours, on voulut bien nous indiquer les motifs qui poussaient nos édiles à remplacer les dénominations de nos rues de Berlin et de Bourbon par les noms de Jean-Jaurès et Miss-Edith-Cavell. Or, depuis cette époque, les plaques indicatrices sont toujours restées les mêmes, si bien que, malgré que la rue de Berlin soit maintenant la rue Jean-Jaurès, les étrangers peuvent encore, en passant, se récrier contre la barbarie de ce nom. Qu'attend donc notre Municipalité pour faire disparaître ce nom maudit ? Une plaque émaillée sans doute ? ... que l'on mette une plaque en bois en attendant. »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numéro du 24 janvier 1916 • Recueilli par Manu35 • 2018licence

Cette voie rend hommage à Jean Jaurès Wikipedia-logo-v2.svg, orateur et philosophe (1859 - 1914)

Lors de l'Affaire Dreyfus, Jaurès, d'abord convaincu de la culpabilité du capitaine Alfred Dreyfus, va dans un second temps contribuer à relancer l'affaire en se posant comme défenseur. Il assista d'ailleurs au procès de Rennes.

Note et références

Sur la carte

Chargement de la carte...

Lien externe

"La mémoire de la Guerre dans les rues rennaises", article extrait du 30ème numéro de "Place Publique" (juillet-août 2014), signé Erwan Le Gall: http://www.placepublique-rennes.com/article/La-memoire-de-la-Guerre-dans-les-rues-rennaises-1

Galerie cartes postales



Pour déambuler dans les rues de Rennes, son histoire et la Collection YRG, cliquer ici 733

.