Subdélégations de Rennes

De WikiRennes

Ressorts des deux subdélégations : la première à droite, la seconde à gauche.

Sous l'Ancien Régime, Rennes donnait son nom à deux subdélégations parmi la soixantaine dont se composait l'intendance de Bretagne : chacune était simplement le territoire sur lequel un notable du secteur, le subdélégué de l'intendant, devait avoir l'oeil pour celui-ci, par exemple pour le suivi de projets d'amélioration des grands chemins.

Première subdélégation de Rennes

La première subdélégation de Rennes comprenait les paroisses suivantes, au nord jusqu'à Saint-Aubin d'Aubigné, et au sud-est de la ville jusqu'à Coesmes non loin de la limite avec la Loire-Atlantique : Acigné, Amanlis, Betton, Brecé, Brie, Cesson-Sévigné, Chanteloup, Chantepie, Chateaugiron, Chauméré, Chevaigné, Corpsnuds, Coesmes, Domloup, Gévezé, Janzé, La Chapelle des Fougeretz, La Mézière, Melesse, Montgermont, Montreuil-le-Gast, Mouazé, Nouvoitou, Noyal-sur-Vilaine, Ossé, Piré, Boistrudan, Saint-Aubin d'Aubigné, Saint-Aubin du Pavail, Saint-Germain sur Ille, Saint-Grégoire, Servon-sur-Vilaine, Thorigné-Fouillard, Tréboeufs, Veneffles.

Deuxième subdélégation de Rennes

La deuxième subdélégation de Rennes comprenait quelques paroisses à l'ouest de la ville, mais s'étendait surtout au sud jusqu'à Messac en direction de Redon : Bain-de-Bretagne, La Bosse de Bretagne, Bourgbarré, Bourg-des-Comptes, Bruz, Chartres, Chatillon-sur-Seiche, Chavagne, Cintré, Goven, Guichen, La Chapelle-Bouexic, La Chapelle-Thouarault, Laillé, Lassy, Le Rheu, Le Sel de Bretagne, L'Hermitage, Messac, Moigné, Mordelles, Noyal-sur-Seiche, Orgères, Pacé, Pancé, Parthenay-de-Bretagne, Pléchatel, Poligné, Saint-Armel, Saint-Gilles, Saint-Erblon, Saint-Jacques de la Lande, Saint-Malo de Phily, Saint-Senoux, Saulnières, Vezin.

Notes et références

  • Les archives de l'intendance sont conservées aux Archives départementales d'Ille-et-Vilaine (série C).