Rue Jacques Gabriel : Différence entre versions

De WikiRennes
m (ajout article)
m (ajout article l'ouest-eclair)
 
Ligne 18 : Ligne 18 :
  
 
Il reconstruisit la place de l'Hôtel de Ville de Rennes, bâtiment dont il fit les plans et dont le corps central comporte, en partie gauche, un trumeau portant la mention : ''Construit par Gabriel, Architecte du Roy, 1734''. Il avait aussi construit, en façade sud du palais du [[Parlement de Bretagne]] le double escalier, disparu depuis.
 
Il reconstruisit la place de l'Hôtel de Ville de Rennes, bâtiment dont il fit les plans et dont le corps central comporte, en partie gauche, un trumeau portant la mention : ''Construit par Gabriel, Architecte du Roy, 1734''. Il avait aussi construit, en façade sud du palais du [[Parlement de Bretagne]] le double escalier, disparu depuis.
 +
 +
{{Citation|texte=''Une de nos municipalités antérieures a donné le nom de Gabriel à une petite rue perdue dans le canton Sud-Ouest : le conférencier ''([[carrefour Georges Nitsch|Georges Nitsch]], ndlr)'' verrait avec plaisir que la [[rue de l'Horloge]] portât le nom de Gabriel, auteur de notre superbe [[Hôtel de Ville]].|auteur=L'Ouest-Eclair|origine=Numéro du 26 janvier 1925|collecteur=Manu35|date=2019}}
  
 
== Sur la carte ==
 
== Sur la carte ==

Version actuelle datée du 11 février 2019 à 16:47

La rue Jacques Gabriel est une voie axée nord-sud reliant le quai de la Prévalaye à la rue de la Santé dans le quartier 3 : Bourg l'Evesque – La Touche – Moulin du Comte. Cette voie fut dénommée à l'origine par délibération du conseil municipal de la ville de Rennes du 7 novembre 1904 pour honorer son fils Ange-Jacques, comme l'indiquaient les dates de naissance et de décès (1698-1782) jointes.

« Le conseil donne les noms de rues : [...] Gabriel, à la voie qui sera ouverte sur le terrain des Incurables. »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numéro du 18 juillet 1905 • Recueilli par Manu35 • 2018licence


«  Rue Gabriel - une petite rue qui relie le quai de la Prévalaye à la rue de la Santé. »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numéro du 16 juin 1909 • Recueilli par Manu35 • 2018licence

La nomenclature des rues de Rennes du 24 juillet 1923 nomme bien l'architecte Gabriel, mais sans donner de dates, ce qui ne permet pas de désigner le père ou son fils. La délibération du conseil municipal de la ville de Rennes du 28 février 1972 parle elle de Jacques Gabriel. En effet, il est sans doute plus juste d'honorer celui qui a œuvré à la reconstruction de la place de la Mairie et de l'Hôtel de Ville de Rennes plutôt que son fils, même si celui-ci réalisa de remarquables édifices, comme le Petit Trianon de Versailles.

Sa dénomination rappelle :

Jacques Gabriel

(1667, Paris - 23 avril 1742, Paris)

Jacques V Gabriel

Désigné aussi Jacques V Gabriel, il était élève et parent de Jules Hardouin-Mansart, et père de l'architecte Ange-Jacques Gabriel qui fut premier architecte du Roi en 1735 et directeur de l'Académie royale d'architecture.

On lui doit plusieurs hôtels particuliers place Vendôme à Paris, la reconstruction du château de Compiègne Wikipedia-logo-v2.svg et la construction de la Place de la Bourse Wikipedia-logo-v2.svg à Bordeaux avec son fils Ange-Jacques Gabriel. Il est également l'auteur du pont de Blois et des bâtiments de la Compagnie des Indes Wikipedia-logo-v2.svg à Lorient.

Il reconstruisit la place de l'Hôtel de Ville de Rennes, bâtiment dont il fit les plans et dont le corps central comporte, en partie gauche, un trumeau portant la mention : Construit par Gabriel, Architecte du Roy, 1734. Il avait aussi construit, en façade sud du palais du Parlement de Bretagne le double escalier, disparu depuis.


« Une de nos municipalités antérieures a donné le nom de Gabriel à une petite rue perdue dans le canton Sud-Ouest : le conférencier (Georges Nitsch, ndlr) verrait avec plaisir que la rue de l'Horloge portât le nom de Gabriel, auteur de notre superbe Hôtel de Ville. »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numéro du 26 janvier 1925 • Recueilli par Manu35 • 2019licence

Sur la carte

Chargement de la carte...