Rue Saint-Michel : Différence entre versions

De WikiRennes

(lien interne)
Ligne 17 : Ligne 17 :
 
Un certain {{w|Jean-Baptiste Poquelin}}, plus connu sous le nom de Molière, a séjourné à deux reprises dans cette rue. En 1645, {{w|Molière}} et sa troupe sont poursuivis par des créanciers et se lancent dans une tournée en province. Après avoir joué à Nantes la troupe s'installe, à Rennes, au Jeu de Paume du Cheval Noir situé vers le 13, rue Saint-Michel. Molière reviendra jouer l'année suivante.
 
Un certain {{w|Jean-Baptiste Poquelin}}, plus connu sous le nom de Molière, a séjourné à deux reprises dans cette rue. En 1645, {{w|Molière}} et sa troupe sont poursuivis par des créanciers et se lancent dans une tournée en province. Après avoir joué à Nantes la troupe s'installe, à Rennes, au Jeu de Paume du Cheval Noir situé vers le 13, rue Saint-Michel. Molière reviendra jouer l'année suivante.
  
Servante à l'Hôtel du Bout du Monde, place Saint-Michel depuis [[1848]] environ, [[Hélène Jegado]] fait les dernières victimes de sa carrière d'empoisonneuse en tuant une servante et deux vagabonds<ref>''Molière et sa troupe jouaient rue Saint-Michel'', [[Ouest-France]] du lundi 12 août 2013.</ref>.
+
Servante à l'Hôtel du Bout du Monde, place Saint-Michel depuis [[1848]] environ, Hélène Jegado  <ref> [[Hélène Jégado, l'empoisonneuse en série, jugée à Rennes]]</ref>fait les dernières victimes de sa carrière d'empoisonneuse en tuant une servante et deux vagabonds<ref>''Molière et sa troupe jouaient rue Saint-Michel'', [[Ouest-France]] du lundi 12 août 2013.</ref>.
  
 
Le 21 juin 2010, lors de la fête de la musique, deux bâtiments à l'angle de la rue Saint-Michel et de la place St-Michel ont pris feu<ref>[http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/2010-06/fete-de-la-musique-la-rue-de-la-soif-evacuee-en-raison-d-un-incendie-5894792.html|LCI - Fête de la musique : La rue de la soif évacuée en raison d'un incendie]</ref>.
 
Le 21 juin 2010, lors de la fête de la musique, deux bâtiments à l'angle de la rue Saint-Michel et de la place St-Michel ont pris feu<ref>[http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/2010-06/fete-de-la-musique-la-rue-de-la-soif-evacuee-en-raison-d-un-incendie-5894792.html|LCI - Fête de la musique : La rue de la soif évacuée en raison d'un incendie]</ref>.

Version du 13 août 2017 à 15:40

La rue Saint-Michel début XXème siècle. Coll. YRG et AmR 44Z2150
La rue Saint-Michel au tout début du XXème siècle, vue depuis la place Saint-Michel. Carte postale Coll. YRG

La rue Saint-Michel est une rue du centre-ville de Rennes reliant la place Sainte-Anne à la rue Rallier du Baty, via la place du même nom. Elle comporte de nombreuses maisons à colombages.

Maisons à colombages de la rue Saint-Michel

Rue Saint-Michel, Prieuré du XIIe siècle[1]

Appelée également avant 1720 place du Bout du Monde, son nom vient d'une ancienne chapelle Saint-Michel qui existait au XIIe siècle.

Au XVe siècle, après la reconstruction de la forteresse tombée en ruine, les murs et la chapelle sont démolis. Avec le prix des matériaux l'on reconstruit une porte qui portera le nom de Saint-Michel. A l'époque, le nom de rue de la Porte Saint-Michel existe à l'emplacement de l'actuelle rue Rallier du Baty. Et à l'extérieur de la ville l'on a Place et Rue Saint-Michel.

Cette placette qui est appelée à l'époque "le Bout du Monde" car elle était située dans le haut de la place des Lices où avaient lieu les exécutions. Les exécutions se passaient sur une hauteur pour que tout le monde puisse voir ceux qui ont été pendus. La potence se trouvait à l'emplacement de l'horloge qui ne marche pas, à croire que le lieu est hanté. Si bien que quand l'on sortait de la ville, par la porte Saint-Michel, l'on avait une vue sur la potence. Ils restaient là pendant plusieurs jours pour impressionner la population.

Des maisons des 16e et 17e siècles bordent la rue, construites sur des parcelles étroites elles ont un couloir latéral et un escalier en façade arrière. Elles ont des décors sculptés de profils humains, têtes de chimères et rinceaux végétaux, de dauphins et griffons. La maison au n° 13 porte la date 1580, la plus ancienne sur Rennes.

Événements

Un certain Jean-Baptiste Poquelin Wikipedia-logo-v2.svg, plus connu sous le nom de Molière, a séjourné à deux reprises dans cette rue. En 1645, Molière Wikipedia-logo-v2.svg et sa troupe sont poursuivis par des créanciers et se lancent dans une tournée en province. Après avoir joué à Nantes la troupe s'installe, à Rennes, au Jeu de Paume du Cheval Noir situé vers le 13, rue Saint-Michel. Molière reviendra jouer l'année suivante.

Servante à l'Hôtel du Bout du Monde, place Saint-Michel depuis 1848 environ, Hélène Jegado [2]fait les dernières victimes de sa carrière d'empoisonneuse en tuant une servante et deux vagabonds[3].

Le 21 juin 2010, lors de la fête de la musique, deux bâtiments à l'angle de la rue Saint-Michel et de la place St-Michel ont pris feu[4].

La "Rue de la Soif"

A cause de la grande concentration de bars dans la rue Saint-Michel, offrant de nombreuses terrasses sur une petite rue piétonne, la rue Saint-Michel est surnommée la Rue de la Soif Wikipedia-logo-v2.svg. En réalité cette dénomination comprend généralement la rue Saint-Michel, la place Saint-Michel, le sud de la place Sainte-Anne et le nord de la place des Lices. Lieu populaire des fêtes d'étudiants, les soirées prenant place là bas sont connues pour leur côté bruyant, anarchique et alcoolisé, propice à de nombreux fait divers[5].

En 2010, le groupe de musique MC Koutla sortira un morceau nommé "rue de la soif."

Sur la carte

Chargement de la carte...

Haïku de nuit

"La rue Saint-Michel

Tangue, saoule de décibels :

Tam-tam de poubelles."

--Stephanus 18 mars 2011

Voir aussi

Note et références

  1. à partir de la notice rédigée par Joël DAVID, chargé d'odonymie à la Ville de Rennes, Rennes Métropole
  2. Hélène Jégado, l'empoisonneuse en série, jugée à Rennes
  3. Molière et sa troupe jouaient rue Saint-Michel, Ouest-France du lundi 12 août 2013.
  4. - Fête de la musique : La rue de la soif évacuée en raison d'un incendie
  5. http://geographica.net/2013/04/rennes-et-sa-rue-de-la-soif-2/