Difference between revisions of "Rue Saint-Thomas"

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
(Galerie cartes postales)
m (ajout article)
 
Line 4: Line 4:
 
La '''rue Saint-Thomas''' est située entre l'[[avenue Janvier]], à l'est et l'intersection à l'ouest de la [[rue Vasselot]], de la [[rue des Carmes]] et de la [[rue Capitaine Alfred Dreyfus]].
 
La '''rue Saint-Thomas''' est située entre l'[[avenue Janvier]], à l'est et l'intersection à l'ouest de la [[rue Vasselot]], de la [[rue des Carmes]] et de la [[rue Capitaine Alfred Dreyfus]].
  
Citée dès 1449, elle ne doit pas son nom à l'apôtre incrédule qui crut après avoir touché la plaie au côté du Christ, mais à Saint Thomas de Cantorbéry sous le patronage duquel avait été placé un prieuré devenu l'hôpital Saint-Thomas, mentionné
+
Citée dès 1449, elle ne doit pas son nom à l'apôtre incrédule qui crut après avoir touché la plaie au côté du Christ, mais à Saint Thomas de Cantorbéry sous le patronage duquel avait été placé un prieuré devenu l'hôpital Saint-Thomas, mentionné pour la première fois au début du 13e siècle ; il ne remonte qu'au 12e siècle puisque son patron, Saint Thomas Becket, avait été canonisé en 1173.
pour la première fois au début du 13e  
+
Géré par des religieux dont on ignore l'appartenance, il s'élevait près de la porte Blanche, dans la paroisse de Toussaints. L'hôpital fut cédé, en 1536, aux bourgeois de Rennes pour y établir un collège. C'est ici que fut fondé, en 1606 par la ville le collège des Jésuites sur l'emplacement duquel s'élèvent en grande partie les bâtiments de l'actuel [[Lycée Émile Zola]].
siècle ; il ne remonte qu'au 12e siècle puisque son patron, Saint Thomas Becket, avait été canonisé en 1173.
 
Géré par des religieux dont on ignorre l'appartenance, il s'élevait près
 
de la porte Blanche, dans la paroisse de Toussaints. L'hôpital fut cédé, en 1536, aux bourgeois de Rennes pour y établir un collège. C'est ici que fut fondé, en 1606 par la ville le collège des Jésuites sur l'emplacement duquel s'élèvent en grande partie les bâtiments de l'actuel [[Lycée Émile Zola]].
 
 
[[Fichier:Caserne_kergus.jpeg|250px|thumb|L'ancienne caserne de Kergu, détruite lors d'un bombardement en 1943|left]]
 
[[Fichier:Caserne_kergus.jpeg|250px|thumb|L'ancienne caserne de Kergu, détruite lors d'un bombardement en 1943|left]]
À l'entrée de la rue, côté avenue Janvier, là où l'on voit la cité administrative, s'élevait avant 1944 la maison de Kergu d'abord dédiée à l'éducation des jeunes gentilshommes pauvres et convertie en caserne à l'époque de la Révolution.
+
À l'entrée de la rue, côté [[avenue Janvier]], là où l'on voit la cité administrative, s'élevait avant 1944 la maison de Kergu d'abord dédiée à l'éducation des jeunes gentilshommes pauvres et convertie en caserne à l'époque de la Révolution.
  
 
Les maisons représentées sur la gravure en 1884 n'apparaissant pas sur le plan de 1726, on peut en conclure que leur construction est bien postérieure à l'[[incendie de 1720]]... à moins que le plan de 1726 n'ait pas tenu compte de constructions toutes récentes entreprises pour loger les habitants sans logis après l'incendie.
 
Les maisons représentées sur la gravure en 1884 n'apparaissant pas sur le plan de 1726, on peut en conclure que leur construction est bien postérieure à l'[[incendie de 1720]]... à moins que le plan de 1726 n'ait pas tenu compte de constructions toutes récentes entreprises pour loger les habitants sans logis après l'incendie.
  
 +
{{Citation|texte=''« Monsieur le maire,
  
 +
''Il est dans votre ville, sur la rive gauche, une rue dont le nom (malheureux) est une cause de gros préjudice pour les propriétaires qui ont maison, ou encore qui exercent une industrie dans ce quartier.
 +
 +
''Je veux parler de la '''rue Saint-Thomas'''.
 +
 +
''Or, je suis une des propriétaires qui, précisément, possède dans la rue Saint-Thomas un immeuble, le n°6 (pas loué 1er étage depuis quatre ans [sic]).
 +
 +
''Je ne puis louer mes appartements, la cause en est, à coup sûr, à ce que la rue était autrefois mal habitée, et à qui, bien à tort on a donné le nom d'un saint.
 +
 +
''Habiter la rue Saint-Thomas n'est pas convenable, aller chez le boucher ou le fruitier qui demeure rue Saint-Thomas n'est point distingué.
 +
 +
''Quel besoin s'est donc fait sentir pour baptiser cette rue du nom de Saint-Thomas ?
 +
 +
''Cependant, monsieur le Maire, il ne manque pas de Français, de Rennais même, dont la mémoire serait honorée, si, au lieu du nom du saint en question, on mettait le leur.»|auteur=Extrait des délibérations du conseil municipal de la ville de Rennes|origine=Séance du 23 février 1901|collecteur=Manu35|date=2019}}
  
 
== Sur la carte ==
 
== Sur la carte ==

Latest revision as of 09:06, 9 July 2019

Rue Saint-Thomas, rangée de vieilles maisons en 1884, entre la rue au Duc et la rue des Carmes, en rive opposée au lycée.[1]
La rue Saint-Thomas et la Porte Blanche sur le plan de 1726.

La rue Saint-Thomas est située entre l'avenue Janvier, à l'est et l'intersection à l'ouest de la rue Vasselot, de la rue des Carmes et de la rue Capitaine Alfred Dreyfus.

Citée dès 1449, elle ne doit pas son nom à l'apôtre incrédule qui crut après avoir touché la plaie au côté du Christ, mais à Saint Thomas de Cantorbéry sous le patronage duquel avait été placé un prieuré devenu l'hôpital Saint-Thomas, mentionné pour la première fois au début du 13e siècle ; il ne remonte qu'au 12e siècle puisque son patron, Saint Thomas Becket, avait été canonisé en 1173. Géré par des religieux dont on ignore l'appartenance, il s'élevait près de la porte Blanche, dans la paroisse de Toussaints. L'hôpital fut cédé, en 1536, aux bourgeois de Rennes pour y établir un collège. C'est ici que fut fondé, en 1606 par la ville le collège des Jésuites sur l'emplacement duquel s'élèvent en grande partie les bâtiments de l'actuel Lycée Émile Zola.

L'ancienne caserne de Kergu, détruite lors d'un bombardement en 1943

À l'entrée de la rue, côté avenue Janvier, là où l'on voit la cité administrative, s'élevait avant 1944 la maison de Kergu d'abord dédiée à l'éducation des jeunes gentilshommes pauvres et convertie en caserne à l'époque de la Révolution.

Les maisons représentées sur la gravure en 1884 n'apparaissant pas sur le plan de 1726, on peut en conclure que leur construction est bien postérieure à l'incendie de 1720... à moins que le plan de 1726 n'ait pas tenu compte de constructions toutes récentes entreprises pour loger les habitants sans logis après l'incendie.


« « Monsieur le maire,

Il est dans votre ville, sur la rive gauche, une rue dont le nom (malheureux) est une cause de gros préjudice pour les propriétaires qui ont maison, ou encore qui exercent une industrie dans ce quartier.

Je veux parler de la rue Saint-Thomas.

Or, je suis une des propriétaires qui, précisément, possède dans la rue Saint-Thomas un immeuble, le n°6 (pas loué 1er étage depuis quatre ans [sic]).

Je ne puis louer mes appartements, la cause en est, à coup sûr, à ce que la rue était autrefois mal habitée, et à qui, bien à tort on a donné le nom d'un saint.

Habiter la rue Saint-Thomas n'est pas convenable, aller chez le boucher ou le fruitier qui demeure rue Saint-Thomas n'est point distingué.

Quel besoin s'est donc fait sentir pour baptiser cette rue du nom de Saint-Thomas ?

Cependant, monsieur le Maire, il ne manque pas de Français, de Rennais même, dont la mémoire serait honorée, si, au lieu du nom du saint en question, on mettait le leur.» »

— Extrait des délibérations du conseil municipal de la ville de Rennes
Origine : Séance du 23 février 1901 • Recueilli par Manu35 • 2019licence

Sur la carte

Chargement de la carte...
Carte Souvenir : De la 10e Section d'Etat-Major à Rennes, je vous envoie ce Souvenir. A.G. 2. Coll. YRG et AmR 44Z

Références

  1. Gravure d'un dessin par Th. Busnel, parue dans Les Rues de Rennes, par Lucien Decombe -1892


Galerie cartes postales

Caserne Kergus, ancien Hôtel des Gentilshommes

Caserne Kergus. L'entrée et la façade ouest. Carte postale Le Déley (ELD 103). Coll. YRG et AmR 44Z1202


Le Bleis

L. Le Bleis, Magasin, 6, rue Saint-Thomas, Rennes. - Grillage en tous Genres, Parcs, Parcs, Tennis, etc. Carte postale, Edition A. Béeler. Coll. YRG














Toutes les cartes de la Collection YRG avec l'Index cartes postales ou le mot clé YRG dans le moteur de recherche de WikiRennes.

Pour déambuler dans les rues de Rennes, son histoire et la collection, cliquer ici 615 ou ici 315

.