Bannière liberation Rennes 2.jpg

A l'occasion des 80 ans de la libération de Rennes, (re)découvrez l'ensemble des
contributions autour de la Seconde Guerre mondiale et de la libération sur Wiki-Rennes.

Etang du Pontay

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search
Cet ouvrage de Maurice Lécrivain « le lait dans tous ses états. Laiteries, beurreries, fromageries d’Ille-et-Vilaine » publié dans la collection « Patrimoine industriel d’Ille-et-Vilaine » est édité par le Département d’Ille et Vilaine.
Vue aérienne du hameau de la Reine doté d'une laiterie
Hameau de la Reine avant restauration

L'Etang du Pontay est un espace bucolique situé à proximité du moulin d'Olivet, la Villa McGregor et de plusieurs infrastructures sportives, associatives, culturelles et d'agrément de la commune de Saint-Grégoire.

En référence au patrimoine laitier[1] de la commune, il a été proposé que ce lieu emblématique devienne le Trianon de Rennes Métropole.

Au commencement était le lait

Sa richesse a fait la notoriété de la laiterie Péré-Lehagre, puis fromagerie Catheline-Aubry et enfin la Société Laitière de Saint-Grégoire. Le lait dans tous ses états[2] constitue un ensemble documentaire exceptionnel qui nous rappelle qu’une histoire d’un siècle et demi[3] peut continuer à s’écrire aujourd’hui, en prenant place dans un urbanisme paysager de verdure, entre science et nature.

Un Trianon de verdure inspiré de Versailles

La tradition d'implanter une laiterie au sein d'une propriété royale est ancienne : Catherine de Médicis en avait fait installer une dans le parc du château de Fontainebleau, communément appelée la mi-voie. Plus tard, Louis XIV en fait construire une derrière la cour des cigognes de la Ménagerie royale de Versailles, pour sa petite-fille Marie-Adélaïde, duchesse de Bourgogne. Madame de Pompadour en équipe certaines de ses résidences, dont celle de Crécy-Couvé, et érige la consommation de laitages en véritable régime diététique aux vertus médicinales. Jean-Jacques Rousseau, dans La Nouvelle Héloïse, ajoute à la consommation de lait une connotation de pureté morale qui confortera la tendance.

La restauration de la Laiterie de propreté : un cas inspirant

Destinée à la dégustation de laitages au temps de Marie-Antoinette, la Laiterie de propreté, située au hameau de la Reine, fait l’objet d’une importante restauration visant à redonner tout son raffinement à cette « fabrique » du XVIIIème siècle[4].

Inspiré des théories sur le retour à la nature de Jean-Jacques Rousseau, le Hameau de la Reine à Trianon fut construit à l'initiative de Marie-Antoinette par l'Architecte Richard Mique, de 1783 à 1787.

Il comprenait à l’origine douze maisons à l'apparence extérieure champêtre et au décor intérieur sophistiqué. C'était un véritable village, organisé autour d'un lac et complété d'une petite exploitation agricole où l'on cultivait et élevait des animaux.