Bannière liberation Rennes 2.jpg

A l'occasion des 80 ans de la libération de Rennes, (re)découvrez l'ensemble des
contributions autour de la Seconde Guerre mondiale et de la libération sur Wiki-Rennes.

Etape 6 : Les jardins ouvriers

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search
Illustrations : Marjolaine Châtaignier.
Projet Culture(s).

"Le jardin c'est sacré pour nous." MARIE, JARDINIÈRE.

"Au départ, les jardins étaient faits pour la cité : ils étaient attribués aux gens de la cité qui en faisaient la demande. C’étaient des terrains qui avaient été donnés par une sorte de comtesse. Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé, je sais seulement que cette dame avait fait don des prairies à condition qu’on en fasse des jardins. Je me demande si ce n’est pas un curé qui avait lancé ça, il voulait faire des jardins parce que ça empêchait les ouvriers d’aller au bistrot. Et puis, c’était aussi lié aux périodes de pénurie, ils faisaient leur jardin pour avoir à manger. Pendant la guerre,grâce aux jardins, on a mangé à notre faim." JOËL, UN JARDINIER

Les jardins ouvriers de Baud-Chardonnet en 2004. Cliché de Patrice Normand.

"L’idée d'un livre est née de la rencontre en 2004 entre les jardins et les jardiniers de la Corderie et leurs voisins des Ateliers du vent, qui se sont aventurés dans les allées et ont ouvert les portails. Ils nous ont confié les photographies et entretiens alors collectés. Il était important à nos yeux de garder la trace de l'histoire collective de ces lieux que nous avons eu la chance de partager pendant quelques saisons : paroles, images, émotions, gestes, souvenirs sont aujourd'hui réunis pour faire sens pour l'avenir, pour semer des graines de jardins ouvriers." AURÉLIE, FABRICE, KARINNE ET VALÉRIE - 4 APPRENTIS JARDINIERS LOCATAIRES TEMPORAIRES DE 2005 À 2012.

L'histoire des jardins ouvriers a été retracée dans le livre : Culture[s], Histoires de jardins, Rennes, 2013.

Vue aérienne des jardins familiaux, du Gué de Baud et de l'hôpital Guillaume-Régnier (autrefois Saint-Méen), Archives de Rennes, 31W61, [1950-1960], Heurtier.