Harry Léon Colvez (1898–1947)

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search
Carte d'enregistrement de la Première guerre mondiale aux Etats-Unis (1917-1918) de Henri Leon M J Colvez
Dossier d'Henry Colvez du personnel Canadien de la Première Guerre mondiale
Portrait de l'explorateur Louis Hennepin, 1694
Branche maternelle Koethe Mueller de la famille d'Ethel Louis Kerkow, épouse d'Harry Léon Colvez. Photo de Louisa Koethe (1864-1936), son mari Jacob Mueller et leurs enfants, famille d'origine allemande ayant émigré en Amérique

Henri Léon M. Colvez devenu "Harry Leon Colvez" est né le 4 mars 1898, à Rennes, Ille-et-Vilaine, Bretagne, France, son père,Victor Colvez (1864-1932), avait 34 ans et sa mère, Leonie Marie Victoria Joséphine Dauphine, avait 31 ans. Il a eu au moins une fille avec Ethel Louise Kerkow. Il a vécu à Minneapolis, Hennepin, Minnesota, États-Unis pendant environ 5 ans. Il est décédé le 11 octobre 1947, à Austin, Mower, Minnesota, États-Unis, à l’âge de 49 ans, et a été enterré à Austin, Mower, Minnesota, États-Unis.

Immigration vers l'Amérique à l'âge de 5 ans

Avec son père Victor Colvez (1864-1932), il suit sa famille d'abord au Canada lors d'une première immigration en 1904 à l'âge de 5 ans, et ensuite en 1905 aux Etats-Unis à l'âge de 6 ans.

Participation à la Première guerre mondiale à 18 ans

Contexte transatlantique

Le Président Wilson demande au Congrès le 2 avril 1917 de déclarer officiellement la guerre à l'Empire allemand. Le 6 avril 1917, le Congrès américain vote « la reconnaissance de l'état de guerre entre les États-Unis et l'Allemagne ». Lorsqu'il dit dans le même discours : « L'Amérique doit donner son sang pour les principes qui l'ont fait naître… », c'est aux idéaux défendus par les Pères fondateurs des États-Unis, ceux qui sont écrits dans la Déclaration d'indépendance et dans la Constitution, qu'il fait référence.

André Kaspi rapporte qu'en outre, les États-Unis étaient réticents à s’engager aux côtés de l’Entente car si celle-ci regroupait les démocraties occidentales (France et Grande-Bretagne), elle y associait l'Empire russe qui, au niveau institutionnel, ne différait pas de l’Empire allemand. Il aurait organisé des pogroms contre les Juifs, opprimé les Polonais (au point qu'en 1908, avec l'émigration, Chicago était la troisième ville polonaise du monde, après Varsovie et Lodz), et de façon générale était jugé autoritaire et théocratique. Or, la révolution russe encourage le rapprochement des États-Unis.

Mobilisation

Henri Léon M. Colvez est mobilisé pendant la Première guerre mondiale.

Il s'inscrit auprès de deux registres, au Canada et aux États-Unis, dans le rang de l'Overseas Expeditionary Force[1].

Canada - Dossiers du personnel Canadien de la Première Guerre mondiale

Nom : COLVEZ Prénom : Henry Profession : Machinist Nom père : COLVEZ Prénom père : Victor Date de naissance : 04/03/1898 Lieu de naissance : Rennes, France

Naturalisé citoyen américain à Hennepin, Minnesota

Henri Léon M. Colvez devenu "Harry Leon Colvez" est naturalisé citoyen américain à Hennepin, Minnesota[2].

Le comté de Hennepin est un comté de l'État du Minnesota, aux États-Unis. Il comptait 1 152 425 habitants en 2010. Son siège est Minneapolis, nommé ainsi en l'honneur de l'explorateur belge (originaire d'Ath) du XVIIe siècle Louis Hennepin, prêtre franciscain (les Récollets), missionnaire et explorateur des terres intérieures de l'Amérique du Nord. Il devient français en 1659, quand Béthune, la ville où il vit, est prise par l'armée de Louis XIV. Il est nommé aumônier des armées en 1672 et assiste au siège de Maastricht aux côtés du maréchal d’Estrades.

Sur demande de Louis XIV, les Récollets ont envoyé quatre missionnaires en Nouvelle-France en mai 1675, y compris Hennepin, accompagné de René Robert Cavelier de La Salle. Dès 1676, on retrouve le père Hennepin à Québec, en pleine activité missionnaire. Pendant deux ans, il parcourt les régions avoisinantes, fréquentant les Amérindiens, apprenant leurs langues.

L'histoire de la langue française au Minnesota est intimement liée aux colons canadiens, qui ont contribué très tôt à son développement dans la région, comme le découvreur Louis Hennepin et le trappeur Pierre Parrant.

Mais la présence d'expéditions, d'établissements et de villages francophones est attestée dès le milieu du XVIIe siècle dans la région, notamment grâce aux Français Pierre Radisson et le Sieur de Groseilliers, qui atteignirent vraisemblablement en 1654 le Minnesota, après avoir exploré le Wisconsin.

Cavelier de la Salle explore quelques années plus tard le Mississippi et arrive jusqu'à l'actuel État voisin du Dakota du Nord et surnomme la région « L'étoile du Nord » qui deviendra par la suite la devise de l'État du Minnesota, voisin des Grandes Plaines du Dakota.

Enregistré pour participer à la Seconde guerre mondiale

Archive où se trouve le document (Référence) The National Archives in St. Louis, Missouri; St. Louis, Missouri; WWII Draft Registration Cards for Minnesota, 10/16/1940-03/31/1947; Record Group: Records of the Selective Service System, 147; Box: 41

Marié avec Ethel Louise Kerkow

Née en 1903 et décédée le 10 juillet 1950, Ethel Louise Kerkow est issue d'une fratrie de quatre enfants dont Harry A. Kerkow (1895–1974), Helen Alberta Kerkow (1897–1950) et Roy Mitchell Kerkow

Famille d'Ethel Louise Kerbow d'origine allemande ayant émigré en Amérique

Charles Frederick Koethe (1834-1905)

Le grand-père maternel d'Ethel Louise Kerbow est Charles Frederick Koethe, né le 26 juin 1834, à Schwarzburg, Schwarza-Kreis, Thüringen, Allemagne. Il a vécu à Leenthrop Township, Chippewa, Minnesota, États-Unis en 1880 et à Waseca, Waseca, Minnesota, États-Unis en 1890. Il est décédé le 25 février 1905, à Faribault, Rice, Minnesota, États-Unis, à l’âge de 70 ans, et a été enterré à Maple Lawn Cemetery, Faribault, Rice, Minnesota, États-Unis.

Photo portrait d'Helen Alberta Kerkow (1897–1950)
Portrait photo de Harry A. Kerkow (1895–1974)

Helen Alberta Kerkow

Sa soeur, Helen Alberta Kerkow est née 3 août 1897 à Austin, Mower, Minnesota et décédée 29 novembre 1950 à Kenyon, Goodhue, Minnesota, aux Etats-Unis.

Harry A. Kerkow

Son frère, Harry A. Kerkow est né en 1895, à Austin, Mower, Minnesota, États-Unis, son père, Charles Kerkow, avait 34 ans et sa mère, Anna Amelia Koethe, avait 30 ans. Il a épousé Ethel Ione Skelley le 15 mars 1916, à Mower, Minnesota, États-Unis. Ils ont eu au moins 1 fils. Il a vécu à Milwaukee, Milwaukee, Wisconsin, États-Unis en 1930 et à Wisconsin, États-Unis en 1974. Il est décédé le 16 décembre 1974, à l’âge de 79 ans, et a été enterré à Milwaukee, Milwaukee, Wisconsin, États-Unis.