Le Saint-Grégoire (fromage)

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search
Camembert Petit gourmand de la Société laitière de Saint-Grégoire

Le Saint-Grégoire est un camembert[1] unique développé sur la commune de Saint-Grégoire en Ille-et-Vilaine.

Camembert des Petits Oiseaux de Saint-Grégoire

Avec la Société Laitière de Saint-Grégoire, la commune a développé un camembert unique avec des emballages aux motifs et imprimés singuliers[2]. Une audace publicitaire qui a suscité l’intérêt de collectionneurs d’étiquettes, dont voici plusieurs exemples. La fraîcheur de cet ensemble, dans un état extraordinaire de conservation[3], étonne[4].

Camembert Le Sans Reproche de la Société laitière de Saint-Grégoire

Le Saint-Grégoire à l'heure de l'Exposition universelle de Dubai : quels laits et produits laitiers pour demain ?

Edition originale de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, lors de la visite de l'Exposition universelle de Dubai, par Kevin Lognoné

le Pavillon France de l'Exposition universelle de Dubai a exposé l'édition originale de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, exposé pour la première fois hors de France aux Emirats-Arabes-Unis. Les philosophes avaient compris l’importance de cultiver la “valeur imaginaire ajoutée” des produits laitiers. Diderot et d’Alembert qualifiaient le roquefort de roi des fromages, devenu la plus ancienne appellation d’origine fromagère. Ils y voyaient la résonance de notre patrimoine alimentaire, tirée de la culture de nos territoires.

Le Saint-Grégoire québécois

Le Saint-Grégoire est aussi un savoureux fromage québécois[5]. Il offre un bon goût de cheddar doux et une texture crémeuse. C’est suite à plusieurs années de recherche et développement qu'une fromagerie canadienne a réussi à mettre au point une recette pasteurisée qui peut se conserver jusqu’à 6 mois au réfrigérateur avant l’ouverture.

Les premiers fromages sont arrivés au Québec, avec l’arrivée des premiers colons en Nouvelle-France. En 1635, à l'île d’Orléans, ces derniers fabriquaient le tout premier fromage d’Amérique, Le Paillasson. Ce fromage doit l’origine de son nom au tapis de roseaux sur lequel on déposait les rarissimes surplus de lait[6].

Cette histoire nous rappelle combien le lait est une protéine à l'immense richesse. L'aventure du lait reste méconnue sur le territoire Brétilien. Pourtant, de grandes figures du syndicalisme agricole ont poussé cette filière du bassin Rennais à innover[7], comme Jean-Michel Lemétayer avec son Centre Culinaire Contemporain[8]. Une arche du lait[9] a même été valorisée lors de l'Exposition universelle de Milan[10] en 2015, dans laquelle participaient Rennes Métropole, Saint-Brieuc Agglomération et Quimper Communauté[11].