Le radon sur Rennes Métropole

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search

Qu'est-ce que le radon ?

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle, inodore et incolore, présent principalement dans les sous-sols granitiques et volcaniques. La Bretagne est donc principalement concernée. A l’air libre, ce gaz est dilué. Sa concentration est donc faible. Dans l’atmosphère plus confiné d’un bâtiment, il peut au contraire, s’accumuler et atteindre des concentrations élevées, notamment dans les logements.


Le radon, une risque pour notre santé

Depuis 1987, le radon est reconnu comme cancérigène certain pour les poumons par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC). En effet, lors de sa désintégration, le radon libère des éléments radioactifs pouvant se fixer dans les aérosols de l’air. Une fois ces derniers inhalés, ils vont se déposer le long des voies respiratoires provoquant ainsi leur irradiation. Le radon serait à l’origine d’environ 10 % des cas de cancer du poumon, se positionnant ainsi comme étant la seconde source de cancer du poumon derrière le tabac et devant l’amiante. Et, selon l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Bretagne, le risque de développer un cancer des poumons serait multiplié par 20 lors de l’association d’une exposition au tabac et au radon.

Potentiel radon par commune

carte du potentiel radon évalué par l'IRSN

Le potentiel radon a été évalué, à l'échelle communale par l'IRSN en 2019. La France est divisée en trois zones à potentiel radon selon les flux de radon en provenance des sols :

  • zone 3 : zones à potentiel radon significatif
  • zone 2 : zones à potentiel radon faible mais sur lesquelles la géologie peut faciliter le flux du radon
  • zone 1 : zones à potentiel radon faible

Si en Bretagne 75% des communes sont concernées par un potentiel fort, sur Rennes Métropole seules 25% des communes sont dans ce cas. Voir le détail sur le site internet de l'IRSN.


  • Acigné - potentiel faible
  • Bécherel - potentiel fort
  • Betton - potentiel faible
  • Bourgbarré - potentiel fort
  • Brécé - potentiel faible
  • Bruz - potentiel fort
  • Cesson-Sévigné - potentiel fort
  • Chantepie - potentiel faible
  • Chartres-de-Bretagne - potentiel moyen
  • Chavagne - potentiel moyen
  • Chevaigné - potentiel moyen
  • Cintré - potentiel faible
  • Clayes - potentiel faible
  • Corps-Nuds - potentiel fort
  • Gévezé - potentiel faible
  • Laillé - potentiel fort
  • Langan - potentiel faible
  • La Chapelle-Chaussée - potentiel fort
  • La Chapelle-des-Fougeretz - potentiel faible
  • La Chapelle-Thouarault - potentiel faible
  • Le Rheu - potentiel moyen
  • Le Verger - potentiel fort
  • L'Hermitage - potentiel faible
  • Miniac-sous-Bécherel - potentiel fort
  • Montgermont - potentiel faible
  • Mordelles - potentiel faible
  • Nouvoitou - potentiel faible
  • Noyal-Châtillon-sur-Seiche - potentiel moyen
  • Orgères - potentiel fort
  • Pacé - potentiel faible
  • Parthenay-de-Bretagne - potentiel faible
  • Pont-Péan - potentiel moyen
  • Rennes - potentiel fort
  • Romillé - potentiel faible
  • Saint-Armel - potentiel faible
  • Saint-Erblon - potentiel faible
  • Saint-Gilles - potentiel faible
  • Saint-Grégoire - potentiel faible
  • Saint-Jacques-de-la-Lande - potentiel moyen
  • Saint-Sulpice-la-Forêt - potentiel faible
  • Thorigné-Fouillard - potentiel fort
  • Vern-sur-Seiche - potentiel faible
  • Vezin-le-Coquet - potentiel faible

Mesurer le radon

Voir l'article sur la mesure du radon.

Articles connexes