Les donneurs de voix

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search


Le livre parlé par les donneurs de voix

"Chaque semaine ou chaque mois, ils viennent précédés de leur canne blanche ou de leur chien, rue Baudrairie à Rennes, à l'AVH [1], ou se font livrer par la poste le livre de leur choix qu'ils vont ensuite "lire". Les guillemets sont de mise car ces lecteurs ne voient pas ou si mal[...].

Comme tout lecteur, ils vont être seuls avec le livre qu'ils vont déguster page à page. Seuls, pas tout à fait, car à leurs oreilles une voix déroule le livre, une voix que certains écoutent plusieurs heures dans la nuit et qui devient une compagne. Cette voix est celle d'une ou d'un bénévole qui, comme la plupart des bénévoles, assume sans bruit la tâche qu'il s'est assignée.

Ces bénévoles savent lire comme il faut et ils aiment lire. Ils ne sont pas masochistes mais ils mettent yeux et voix à la disposition de ceux qui, dans la nuit ou la brume, peuvent quand même dire qu'ils lisent. Ainsi s'établit en fait une proximité, voire une complicité entre l'auditeur et le donneur de voix, chacun solitaire avec le livre, que chacun lit à sa façon. Des solitaires volontaires à côté de solitaires involontaires reliés par la magie du livre parlé", des solidaires.[2]


Références

  1. Association Valentin Haüy
  2. Dans la nuit de leurs yeux, ils lisent, par Etienne Maignen, Ouest-France, forum avec mavile-com. 11 janvier 2008