Marcel Lodiais

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search


Marcel LODIAIS

Résistant

(16 juin 1925, Rennes - 3 août 1944, Saint-Armel)

Domicilié 158 rue de Saint-Malo à Rennes.

En mai 1944, il entre dans les groupes F.T.P. de Jean Guérillon dans le secteur de Bain-de-Bretagne-Pléchâtel. Son pseudonyme: Marcel -Matricule 10512.

Marcel Lodier.png

En juillet, il participe à l'attaque de camions allemands au lieu-dit: Les Quatre-vents en Pléchâtel. Il fait sauter la voie à Saint-Ganton. Il récupère 350 kg d'explosifs aux mines du Teillay, mais ils furent repris par les Allemands qui incendièrent la cache. Il récidive au même lieu et enlève 550 kg de cheddite, cordon Bicford, détonateur. Il participe à l'attaque de deux camions citernes sur la route de Rennes à Bain-de-Bretagne, l'un est détruit; l'autre endommagé. Il assiste un parachutage à Pléchâtel. Il échappa une fois aux mains du milicien Schwaller.

Il tomba au combat au cours d'un mitraillage par deux avions britanniques alors qu'il venait de capturer des prisonniers allemands le 3 août 1944 avec d'autres camarades qui les transportaient dans un car aux marques allemandes à la limite de Nouvoitou et de Saint-Armel, près du lieu de La-Jaille. [1]Trois résistants moururent sur le coup et Marcel Lodiais décéda de ses blessures au ventre environ 3 heures plus tard. [2]

Références