Place Marie Marvingt

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search
Marie Marvingt 1912 [1].

La place Marie Marvingt se situe dans le quartier 3 : Bourg l'Evesque – La Touche – Moulin du Comte au Nord-Ouest du carrefour formé par le boulevard de Verdun et l'avenue du 41ème Régiment d'Infanterie. Cette voie est dénommée par délibération du conseil municipal de Rennes le 20 janvier 2014.[2].

Biographie de Marie Marvingt[3].

Surnommée la fiancée du danger,Marie Marvingt [4]est une aviatrice française née à Aurillac en 1875 et décédée à Laxou en 1963. Marie Marvingt (Marie Félicie Elisabeth Marvingt) est née à Aurillac (Cantal), le 20 février 1875.

Son père lui transmet sa passion du sport et en fait une sportive accomplie dans plusieurs domaines (natation, cyclisme, ski, alpinisme, patinage, canoë, escrime, équitation, gymnastique, tir…) pour lesquels elle obtient de nombreux records mondiaux.

Dans le domaine de l’aviation, elle obtient quatre brevets de pilote (ballon libre, avion, hydravion, hélicoptère), et elle est la première femme à piloter un avion de combat.

Journaliste, correspondante de guerre, officier de santé dans les forces armées, elle joue un grand rôle dans l’aviation sanitaire, œuvrant à l’élaboration de nouveaux soins et de nouveaux matériels, créant un service sanitaire aérien.

Elle est surnommée : "la fiancée du danger" "la Reine de l’air" et "La Marie casse-cou". En 1955, pour son 80ème anniversaire, elle vole au-dessus de Nancy à bord d’un chasseur supersonique américain. En 1960, à 85 ans, elle passe son brevet de pilote d’hélicoptère sur un hélicoptère à réaction.

Femme la plus décorée de France (34 médailles et décorations dont la Légion d'honneur et la Croix de guerre avec palmes), maniait poids et haltères, pratiquait boxe, lutte, jiu-jitsu, judo, karaté, tennis, golf, billard, water-polo, polo à cheval, hockey, base-ball, football, saut, course à pied, travaille sur le fil de fer, jongle et dompte, pratique aussi l'as, skiff, canot automobile, vol à voile, sabre, épée, fleuret, championne au tir aux pigeons, chasse la panthère et le phoque. Marie Marvingt décède le 14 décembre 1963, à Laxou (banlieue de Nancy en Meurthe-et-Moselle).

Grande sportive, elle combat pendant la Première Guerre mondiale (sous des habits d'homme) puis intervient pour la Croix-Rouge.

Elle est décorée de la Légion d'honneur en 1935 (chevalier) et 1949 (officier)[5].

Femme Savante et seule femme au monde qui a obtenu 4 brevets

Seule femme au monde détentrice de 4 brevets (avion, ballon, hydravion, hélicoptère). Pilote également de dirigeables (1er record officiel de durée et de distance en avion)

Marie Marvingt parle 7 langues (diplômée en espéranto[6]), elle joue du cornet, elle étudie : tragédie, dessin, peinture, sculpture, danse, cuisine, (reçoit un prix). Elle pratique : hypnotisme, graphologie, chiromancie, astrologie, phrénologie[7], physiognomonie, géodésie[8], taxidermie, météorologie, psychologie, océanographie, balistique. Une des premières femmes à faire de la spéléologie[9]. Elle possède 17 records mondiaux.

Liens internes

Liens externes

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

  1. Wikipédia
  2. Délibérations municipales, Archives de Rennes
  3. à partir de la notice rédigée par Joël David, chargé d'odonymie à la Ville de Rennes, Rennes Métropole
  4. Marie Marvingt Wikipedia-logo-v2.svg
  5. Dossier consultable sur http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/leonore_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_98=NOM&VALUE_98=%27MARVINGT%27&DOM=All
  6. square Docteur Zamenhof
  7. Phrénologie Wikipedia-logo-v2.svg
  8. géodésie Wikipedia-logo-v2.svg
  9. Spéléologie Wikipedia-logo-v2.svg

Projet porté par Joël David Chargé d'odonymie à la Ville de Rennes

Propos mis à jour par Elisa Triquet médiatrice numérique