Rennes en sécheresse

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search

Article qui retrace et documente les crises de sécheresse sur la région rennaise (sur le modèle de Rennes en confinement). Les photos sont les bienvenues ! Retrouvez les arrêtés préfectoraux sur cette page de la Préfecture.

Un arrêté préfectoral (du 11 juin 2021) fixe le cadre d'action (retrouver cet arrêté-cadre) et les restrictions par niveau d'alerte. Qui définit 4 seuils :

  • niveau "vigilance" : fléchissement de la ressource annonciateur d'une possible situation de pénurie (mesures de limitation volontaire des prélèvements par tous les usagers)
  • niveau "alerte" : forte dégradation de la disponibilité de la ressource. Certains usages de l'eau font l'objet de limitations
  • niveau "alerte renforcée" : risque de pénurie ou de crise probable. Les mesures de restrictions sont renforcées et certains usages de l'eau sont fortement limités
  • niveau "crise" : correspond à une situation de pénurie d'eau avérée, en dessous duquel seuls les exigences de santé publique, de la salubrité publique et de l'alimentation en eau potable de la population et les besoins des milieux naturels peuvent être satisfaits

2023

  • 13 octobre : le préfet prend un arrêté pour faire évoluer le classement. L'ALERTE RENFORCEE reste toutefois sur la rive gauche de la Vilaine (soit le quart Sud-Est de Rennes Métropole). Voir l'arrêté.
  • 7 septembre : le préfet prend un arrêté pour mettre une partie (bassin de la Chère, de la rive gauche, bassin de la Vilaine Nord-Meu) département au niveau ALERTE RENFORCEE. Voir article Ouest France.
  • 19 juillet : le préfet prend un arrêté pour mettre tout le département au niveau ALERTE SECHERESSE la rive gauche de la Vilaine (soit le quart Sud-Est de Rennes Métropole). Voir l'arrêté.
  • 15 juin : le préfet prend un arrêté pour mettre tout le département au niveau VIGILANCE. Voir l'arrêté. Et qui prévoit :
    • interdiction de manoeuvrer les vannes pouvant influencer le réseau hydrographique (cette mesure ne concerne pas les barrages ayant pour vocation le soutien d'étiage et/ou l'alimentation en eau potable
    • réduction volontaire des consommations d'eau (quelle que soit son origine et son usage, pour tous les usagers)
    • communication de la préfecture vers le grand public
  • 15 mars : "Alors que les mesures de restriction n’avaient été levées qu’en janvier, un comité de gestion de l’eau vient de se réunir de nouveau, mercredi 15 mars 2023. Si aucune mesure n’a été prise, l’appel aux économies d’eau est maintenu, en espérant de nouvelles pluies" [1]
  • 24 janvier : 273 jours ! C'est (enfin !) la sortie de la vigilance sécheresse en Ille-et-Vilaine. La Préfecture prend un arrêté préfectoral portant abrogation de l’arrêté préfectoral plaçant le département d’Ille-et-Vilaine en état de « vigilance » sécheresse[2]

2022

Fontaine à sec Place Coëtquen
  • 14 décembre : L’Ille-et-Vilaine réduit d’un cran son niveau d’alerte sur la sécheresse, et passe désormais au niveau « VIGILANCE ». C’est le seul département de Bretagne dans lequel persiste un niveau d’alerte, au 15 décembre 2022. Le Comité de gestion de la ressource en eau (CGRE) d’Ille-et-Vilaine s’était à nouveau réuni le 7 décembre 2022. C’était la treizième fois que ce comité se rassemblait depuis la mi-mars. Cette vigilance est d’autant plus nécessaire que la reconstitution des réserves d’eau à un niveau suffisant pour l’année 2023 reste encore incertaine.[3]. Voir l'arrêté préfectoral.
  • 6 décembre 2022 : malgré les pluies de novembre, le niveau des nappes souterraines reste bas en Ille-et-Vilaine qui reste au niveau "état d’ALERTE sécheresse"[4]
  • 14 novembre 2022 : "La menace de pénurie d'eau toujours présente". La situation s'est un tout petit peu améliorée, mais la situation demeure tendue, notamment dans la perspective de 2023 et de la période estivale... Le déficit hydrique qu'on a connu à l'été 2022 provenait d'un déficit de pluies pendant l'hiver 2021 2022. La préfecture d'Ille-et-Vilaine assure que les restrictions et les appels au civisme sont efficaces, il est difficile de donner des chiffres précis à ce stade, mais des données montreraient que la consommation a réellement diminué (peut-être de 5%) ces derniers mois.[5]. Voir l'arrêté préfectoral.
  • 9 novembre 2022 : le préfet d'Ille-et-Vilaine maintient le niveau "état d’ALERTE sécheresse"[6]
  • 27 octobre 2022 : Le juge des référés du TA de Rennes vient de rendre une série d’intéressantes ordonnances validant des arrêtés préfectoraux de police fort stricts en matière d’utilisation de l’eau. Saisi par plusieurs sociétés de lavage de véhicule de requêtes fondées sur la liberté d’entreprendre et dirigées contre des arrêtés préfectoraux pris dans ce cadre, par les préfets du ressort, et qui avaient limité assez drastiquement leur activité jusqu’au 30 novembre, le juge des référés du tribunal administratif de Rennes a, au terme d’une analyse approfondie de la situation, rejeté l’ensemble de ces demandes [7]
  • 20 octobre 2022 : le préfet redescend de « crise sécheresse » à celui « état d'ALERTE RENFORCEE » [8]. Voir l'arrêté préfectoral.
  • 20 octobre 2022 : dérogation temporaire au maintien des débits réservés prescrits au droit de la station hydrométrique de Cesson-Sévigné (au Pont Briant) (et de Chateaubourg & Vitré) [9]
  • 27 septembre 2022 : La collectivité Eau du bassin rennais a par exemple décidé d’arrêter de pomper dans le Couesnon, dont le niveau est très bas, pour se servir dans l’étang des Bougrières. Cette ancienne carrière est censée être utilisée comme roue de secours en cas de grave sécheresse. Cette année, la collectivité y a déjà puisé 400.000 litres d’eau, faisant baisser le niveau de plus d’un mètre. « On prend ici pour éviter de prendre au barrage de la Chèze », explique Laurent Guéneau. Le directeur d’EBR s’appuie sur un constat simple. La retenue d’eau de Saint-Thurial a un tout petit bassin-versant qui l’empêche de se remplir vite, ce qui n’est pas le cas des Bougrières.[10]
  • 16 septembre 2022 : La collectivité Eau du bassin rennais propose des mousseurs à installer sur les robinets et les douches. "Cet été, les ambassadeurs recrutés par la collectivité pour sensibiliser aux bons gestes ont déjà distribué 1.500 kits de ce type, notamment en direction des étudiants."[11]
  • 15 septembre 2022 : "Tensions sur l’eau : Rennes n’est pas tirée d’affaire ". « À moyen terme, nous sommes inquiets », souligne Laurent Géneau, le directeur de la CEBR. Le scenario noir : un automne puis un hiver trop secs qui ne rempliraient pas les barrages avant l’été prochain. Dans le collimateur aussi : les 60 plus gros consommateurs d’eau du territoire. On trouve parmi eux des industriels, comme Lactalis ou la Cooperl, déjà contraints à réduire de 25 % leur consommation mensuelle par l’arrêté préfectoral anti sécheresse. D’autres institutions sont aussi très consommatrices : les collectivités locales, le CHU de Pontchaillou, le Stade rennais [12]
  • 13 septembre 2022 : dérogation temporaire au maintien des débits réservés prescrits au droit de la station hydrométrique de Cesson-Sévigné (au Pont Briant) (et de Chateaubourg & Vitré) [13]
  • 12 septembre 2022 : "Situation intenable dans les stations de lavage : notre activité est en péril. Pour des gérants de station de lavage, qui envisagent d’attaquer l’État " [14]
  • 7 septembre 2022 : "L’erreur serait de considérer que l’origine de tous les maux est rennaise. Pour Nathalie Appéré, on investit dans une usine, un réseau de qualité, avec des emplois localisés dans les Côtes-d’Armor et cela nous permet de revendre de l’eau à d’autres territoires qui n’en produisent pas, de faire jouer la solidarité. C’est bien normal que l’eau soit un bien commun." [15]
  • 13 août 2022 : "Rennes puise-t-elle trop d’eau dans les Côtes-d’Armor ?" Arnaud Lécuyer, le président de Dinan Agglomération et de son syndicat d’eau potable, n’hésite pas à questionner : « Si nos ressources venaient à nous manquer, cette solidarité pourrait être remise en question. Je ne crois pas qu’il faille qu’on en arrive là, parce que l’eau est un bien commun. Il y a des territoires qui ont la chance de pouvoir en produire et en exporter, mais c’est un sujet majeur qu’on doit mettre sur la table. » [16]
  • 12 août 2022 : le préfet classe l'Ille-et-Vilaine en CRISE sécheresse les secteurs « Chère », « Bassin de la Vilaine Nord-Meu », « Bassin de la rive gauche Vilaine », «  Bassins côtiers » (maintien) auxquels s’ajoutent désormais « Bassin de la Vilaine en amont de Rennes » (passage), « Bassin du Couesnon » et « Bassin de l’Aff »

[17] Le niveau de crise déclenche des interdictions afin de préserver les usages prioritaires que sont la santé, la sécurité civile, l’eau potable, la salubrité et l’abreuvement des animaux.

    • Le lavage des véhicules est interdit, quelle que soit l'origine de l'eau ainsi que dans les stations de lavage (hors véhicules ayant une obligation réglementaire, technique ou liée à la sécurité)
    • L’arrosage des pelouses, massifs fleuris, plantes en pot, espaces verts ou arbustifs est interdit. L’arrosage des jardins potagers de particuliers est autorisé entre 20h00 et 8h00.
    • Le nettoyage des façades, toitures, trottoirs et autres surfaces imperméabilisées n’est plus possible sauf obligation sanitaire.
    • Les prélèvements d’eau pour l’irrigation agricole sont également interdits à l’exception de certaines cultures sensibles.
    • Terrains de sport
  • 2 août 2022 : "fontaines et brumisateurs sont à l’arrêt : la Ville de Rennes a décidé de couper les fontaines et les brumisateurs, ce mercredi 3 août. Place de Bretagne, où les célèbres baigneuses ont désormais les pieds au sec. Place Coëtquen, près du Parlement, la muse endormie à la tête coupée est plongée dans un sommeil profond" [18]. Voir l'arrêté préfectoral.
  • 25 juillet 2022 : "Le niveau alarmant des cours d'eau menace les poissons. Pour le moment, ils arrivent à dévaler pour se caler dans des trous d'eau ou alors rejoindre le lit principal mais il y a des coins d'Ille-et-Vilaine où ce n'est plus possible. Donc ces poissons vont, au départ, être piégés, puis mourir s'il n'y a plus d'eau dit Jérémy Grandière, le président de la fédération de pêche et de protection des milieux aquatiques d'Ille-et-Vilaine. A Mordelles sur le Meu." [19]. Voir l'arrêté préfectoral.
  • 20 juillet 2022 : "Le Stade Rennais, épinglé pour avoir arrosé en journée, reconnaît son « erreur » : après l’arrosage automatique d’un terrain de la Piverdière, l’association Eau et rivières de Bretagne s’est rendu sur place pour constater." [20]
  • 18 juillet 2022 : Nouvel arrêté préfectoral de restriction. Voir l'arrêté préfectoral.
  • 8 juin 2022 : dérogation temporaire au maintien des débits réservés prescrits au droit de la station hydrométrique de Cesson-Sévigné (au Pont Briant) (et de Chateaubourg & Vitré) [21]
  • 24 mai 2022 : le préfet classe l'Ille-et-Vilaine en "état d’ALERTE sécheresse". Voir l'arrêté préfectoral.
  • 28 avril 2022 : le préfet classe l'Ille-et-Vilaine en "état de VIGILANCE sécheresse"[22]. Voir l'arrêté préfectoral.

En dehors de Rennes Métropole :

  • 11 septembre 2022 : Le circuit de Bonnemain où se déroule une compétition de Stock-car ce week-end du 10 et 11 septembre 2022 ne devait pas être arrosé à cause de la sécheresse. Mais après la première course, les organisateurs décident «  pour des raisons de sécurité, d'arroser les talus avec le strict minimum ».[23]
  • 1 août 2022 : "une importante quantité d’eau a été pompée sur un plan d’eau du centre-bourg. Cette manœuvre, qui aurait été réalisée plusieurs fois durant deux soirées, a servi à l’entretien de l’hippodrome du Pertre. Jean-Luc Veillé, le maire, explique : « Je n’ai plus les dates en tête, mais au moment où on a autorisé l’arrosage, c’était autorisé par la préfecture. ». Reste que l’élu n’a « pas pris connaissance » du dernier arrêté, celui du 25 juillet."[24]

2021

  • 31 octobre 2021 : fin des restrictions sécheresse. Soit 60 jours.[25]
  • 2 septembre 2021 : le préfet d'Ille-et-Vilaine classe l’ensemble du département d’Ille-et-Vilaine en état de « vigilance sécheresse »[26]
  • 11 juin 2021 : le préfet d'Ille-et-Vilaine prend un arrêté sécheresse, dont (entre autre) sur les secteurs Vilaine nord-Meu, Vilaine en amont de Rennes, Rive gauche Vilaine (Seiche-Semnon)


Références

  1. https://www.ouest-france.fr/bretagne/ille-et-vilaine/leger-mieux-mais-les-ressources-en-eau-de-lille-et-vilaine-surveillees-comme-le-lait-sur-le-feu-6ccd94e4-c312-11ed-9554-cf54dc89cc00 Article Ouest France
  2. https://www.ille-et-vilaine.gouv.fr/Actualites/Espace-presse/2023/Secheresse-Levee-de-l-etat-de-vigilance Communiqué et arrêté de la Préfecture 35
  3. https://www.ouest-france.fr/bretagne/ille-et-vilaine/malgre-l-hiver-l-ille-et-vilaine-reste-en-vigilance-secheresse-b0396070-7c61-11ed-9ce8-d142ab264f7c Article Ouest France
  4. https://www.ouest-france.fr/bretagne/grace-aux-pluies-de-novembre-les-nappes-d-eau-souterraine-de-bretagne-sortent-de-la-crise-1f3b6c2e-7579-11ed-ac18-73d5751915d8 Article Ouest France
  5. https://hitwest.ouest-france.fr/ille-et-vilaine-la-menace-de-penurie-d-eau-toujours-presente Article Hit West
  6. https://www.francebleu.fr/infos/environnement/ille-et-vilaine-la-secheresse-persiste-le-departement-reste-en-alerte-1668449666 Article France Bleu
  7. https://blog.landot-avocats.net/2022/11/23/secheresse-en-bretagne-il-est-legal-de-bannir-leau/ Blog avocat Landot
  8. https://www.ouest-france.fr/bretagne/ille-et-vilaine/crise-secheresse-du-fait-d-une-amelioration-l-ille-et-vilaine-repasse-en-alerte-renforcee-16b30f2c-5089-11ed-a90e-1284d011f692 Article Ouest France
  9. https://www.ille-et-vilaine.gouv.fr/Publications/Publications-legales/Arretes-prefectoraux/Secheresse/Arretes-I-Derogations-aux-debits-reserves/Arretes-Derogations-aux-debits-reserves Arrêté préfectoral dérogatoire
  10. https://www.20minutes.fr/planete/4002628-20220927-secheresse-bretagne-solidarite-eviter-rupture-eau-potable Article 20 minutes
  11. https://www.20minutes.fr/planete/4001403-20220916-rennes-kits-gratuits-peuvent-entrainer-grosses-economies-eau Article 20 minutes
  12. https://www.letelegramme.fr/ille-et-vilaine/rennes/tensions-sur-l-eau-rennes-n-est-pas-sortie-d-affaires-15-09-2022-13179988.php Article Le Télégramme
  13. https://www.ille-et-vilaine.gouv.fr/Publications/Publications-legales/Arretes-prefectoraux/Secheresse/Arretes-I-Derogations-aux-debits-reserves/Arretes-Derogations-aux-debits-reserves Arrêté préfectoral dérogatoire
  14. https://www.ouest-france.fr/meteo/secheresse/secheresse-situation-intenable-dans-les-stations-de-lavage-notre-activite-est-en-peril-e2304ae4-3832-11ed-8ce0-a7ed58f597f6 Article Ouest France
  15. https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-pompe-t-elle-l-eau-des-cotes-d-armor-pas-si-simple-replique-la-maire-96ce6250-2ea2-11ed-adcf-708cd760dd51 Article Ouest France
  16. https://www.ouest-france.fr/bretagne/secheresse-en-bretagne-rennes-puise-t-elle-trop-d-eau-dans-les-cotes-d-armor-209d2a1c-1971-11ed-a231-3b46c7cb5879 Article Ouest France
  17. https://www.ille-et-vilaine.gouv.fr/content/download/59598/402313/file/AP_S%C3%A9cheresse_20220812.pdf/ Arrêté préfectoral
  18. https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/secheresse-a-rennes-fontaines-et-brumisateurs-sont-a-l-arret-c56e543e-1346-11ed-8fd8-ea606a254559 Article Ouest France
  19. https://www.francebleu.fr/infos/environnement/secheresse-en-ille-et-vilaine-les-pecheurs-s-inquietent-du-faible-niveau-des-cours-d-eau-1658769094 Article France Bleu
  20. https://www.20minutes.fr/sport/3327831-20220720-canicule-bretagne-stade-rennais-epingle-avoir-arrose-journee-reconnait-erreur Article 20 minutes
  21. https://www.ille-et-vilaine.gouv.fr/Publications/Publications-legales/Arretes-prefectoraux/Secheresse/Arretes-I-Derogations-aux-debits-reserves/Arretes-Derogations-aux-debits-reserves Arrêté préfectoral dérogatoire
  22. https://www.ille-et-vilaine.gouv.fr/Actualites/Espace-presse/2022/SECHERESSE-La-situation-continue-de-se-degrader-dans-le-departement-d-Ille-et-Vilaine Communiqué préfectoral
  23. https://www.ouest-france.fr/bretagne/bonnemain-35270/stock-car-de-bonnemain-il-a-fallu-arroser-quand-meme-2312fc5e-3140-11ed-845e-a0231d4f782b Article Ouest France
  24. https://actu.fr/bretagne/le-pertre_35217/en-pleine-secheresse-le-pompage-deau-pour-arroser-lhippodrome-du-pertre-fait-polemique_52938360.html Article du Journal de Vitré
  25. https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/ille-et-vilaine-l-alerte-secheresse-maintenue-jusqu-au-31-octobre-7cf1e678-2100-11ec-9353-4fbb3f56eba7 Article Ouest France
  26. https://www.ille-et-vilaine.gouv.fr/content/download/54985/374065/file/Arr%C3%AAt%C3%A9%20s%C3%A9cheresse_210902.pdf Arrêté sécheresse 2 sept 2021