Bannière liberation Rennes 2.jpg

A l'occasion des 80 ans de la libération de Rennes, (re)découvrez l'ensemble des
contributions autour de la Seconde Guerre mondiale et de la libération sur Wiki-Rennes.

Rue Jean Delourmel

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search

La rue Jean Delourmel se situe dans le quartier 7 : Francisco Ferrer - Landry - Poterie et prend son origine sur la rue de la Poterie. Cette voie fut dénommée par délibération du conseil municipal de la Ville de Rennes le 13 avril 1953[1].

Cette voie rend hommage à :

Jean Delourmel

Résistant fusillé par les allemands

(01 avril 1921, Clichy - 28 juillet 1944, Saint-Gilles-du-Mené, Côtes-d'Armor)

Jean Louis Delourmel est ouvrier auxiliaire du dépôt de Rennes à la SNCF, domicilié 7 rue Montaigne à Rennes. Il est lieutenant aux Armées, et entre dans la Résistance en 1943. Il participe aux sabotages de matériel allemand au dépôt de la S.N.C.F. de Rennes et à la propagande antiallemande. Il participe au transport d'armes de Rennes à Plouasne, près de Dinan dans les Côtes-d'Armor, ainsi qu'aux parachutages. Mais son activité ne s'arrête pas là : transport de matériels à travers les lignes ennemies, instruction des recrues, attaques de sentinelles allemandes à Dinan, attaques de convois sur les routes (15 allemands tués, plusieurs blessés), participation à la libération de deux F.T.P. prisonniers des S.S. (4 allemands tués, 1 prisonnier), convoyages de parachutistes alliés, destruction des voies ferrées empêchant le ravitaillement des postes allemands[2].

Après le débarquement du 6 juin 1944, il rejoint un groupe de parachutistes puis un maquis au lieu-dit Le Seilla à Saint-Gilles-du-Mené. Il fut exécuté aux côtés de sept autres résistants par des S.S. le 28 juillet 1944 après combat. Une stèle commémorative a été érigée sur place[3][4] le 29 juillet 1984, date à laquelle elle a été inaugurée par Edmond Hervé, alors maire de Rennes[5].

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références