Rue Victoire - Beaugeard-Lancelot

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search

La rue Victoire - Beaugeard-Lancelot se situe dans le quartier 6 : Jeanne d'Arc – Longs Champs – Beaulieu entre l'allée du Clos Pilet et la rue La Fontaine. Cette voie fut dénommée par délibération du conseil municipal de la Ville de Rennes le 13 avril 1953[1]. La rue a été renommée en rue Victoire Beaugeard-Lancelot par délibération du conseil municipal en date du 16 juin 2003.

Cette voie rend hommage à Joseph Marie Augustin Beaugeard (2 mai 1861, Rennes - 16 novembre 1942, Rennes) et sa femme Victoire Émilie Gabrielle Lancelot (11 décembre 1877, Rennes - 1er avril 1934, Rennes), donateurs de la ville mariés le 13 juillet 1917 à Rennes.

Le commerçant Joseph Beaugeard (L'Ouest-Eclair du 21 février 1937)


« Dans sa dernière séance publique du 15 octobre, le Conseil municipal, outre les questions que nous avons précédemment passées en revue, a adopté les comptes d'administration et de gestion des Hospices Civils et du Bureau de Bienfaisance sur l'exercice 1942 et donné avis favorable au projet de budget additionnel de 1943 pour ces deux mêmes organismes. [...] Puis sont acceptés définitivement les legs faits aux Hospices Civils et au Bureau de Bienfaisance par MM. Julien Ballée (l'architecte rennais associé à l'hôpital de Pontchaillou, lui aussi décédé en 1942, NDLR), Beaugeard, Trévet et Mme Beaudin. »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numéro du 20 octobre 1943, page 2 • Recueilli par Manu35 • 2023licence

Joseph Beaugeard, fils d'un casseur de bois et d'une cultivatrice, est ébéniste de métier, et plus globalement tapissier-décorateur. Il tient un commerce particulièrement fructueux dans la première moitié du XXème siècle. Il est membre fondateur de la société de tir "La Duguesclin" basée aux Gayeulles - à laquelle est également affiliée sa femme - et à qui il lègue une partie de sa fortune en mars 1936[2].

Les magasins de meubles de la maison Beaugeard sont ensuite installés aux 24-26 rue Le Bastard. Une première annexe existe au 18 rue du Champ-Jacquet, ainsi qu'une seconde et ses ateliers aux 2, 4 et 7 rue de Bertrand à Rennes. Joseph Beaugeard cesse son activité en 1926, mais l'entreprise subsiste.

Il réalise plusieurs dons philanthropiques aux écoles laïques et maternelles de la ville de Rennes[3].

Joseph Beaugeard décède à son domicile du 7 rue de Bertrand à Rennes[4] et est inhumé au cimetière du Nord[5].

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

  1. Délibérations municipales, Archives de Rennes
  2. L'Ouest-Eclair du 9 mars 1936
  3. L'Ouest-Eclair du 18 juillet 1939, page 5
  4. L'Ouest-Eclair du 19 novembre 1942
  5. http://rennes-cim.alkante.com/accueil/patrimoine/cimetiere_du_nord/sepultures_et_personnalites/13_145/joseph_beaugeard