Bannière liberation Rennes 2.jpg

A l'occasion des 80 ans de la libération de Rennes, (re)découvrez l'ensemble des
contributions autour de la Seconde Guerre mondiale et de la libération sur Wiki-Rennes.

Rue Yves Guyot

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search

La rue Yves Guyot se situe dans le quartier 8 : Sud-Gare entre le boulevard Jacques Cartier et la rue Jean Boucher. Cette voie fut dénommée par délibération du Conseil Municipal de la Ville de Rennes le 27 octobre 1938 puis prolongée par délibération du conseil municipal de la Ville de Rennes le 23 décembre 1970[1].

Cette voie rend hommage à :

Yves Guyot

Économiste français

(6 septembre 1843, Dinan - 22 février 1928, Paris)

Yves Guyot.png

Petit-fils d'un secrétaire du député du Tiers Etat Isaac Le Chapelier, et fils de Prosper Guyot, avocat à Rennes, Yves Guyot suit ses études secondaires dans la capitale bretonne, et après une licence de droit s'installe à Paris en 1864. Il est élu conseiller municipal de Paris, du quartier Saint-Avoye (3e arrondissement), de 1874 à 1878, puis parvient à se faire réélire conseiller municipal en février 1880, dans le quartier de Notre-Dame (4e arrondissement). Il est élu député du 1er arrondissement de Paris en 1885 sur une liste patronnée par la presse radicale et par Georges Clemenceau[2]. Il devient en 1889 ministre des Travaux publics dans le second gouvernement de Pierre Tirard et sous la présidence de Sadi Carnot. Son beau-frère Paul Sébillot[3] est son directeur de cabinet. Il est hostile au général Boulanger.

Libéral légaliste, attaché aux droits individuels, il s'est engagé en faveur du capitaine Dreyfus[4], ce qui lui fait manquer de peu d'être incarcéré.

Il a mené toute sa vie une réflexion originale sur nombres de questions politiques et sociales, en France comme à l'étranger, sans pourtant se départir du conservatisme hérité de sa famille d'origine. Son intérêt et sa curiosité pour les avancées techniques et scientifiques de son temps s'affirment : il travaille auprès du photographe Nadar Wikipedia-logo-v2.svg qui anime en 1864 une « société pour la navigation aérienne », et participe à ses côtés à deux revues, l'Aéronaute et l'Aviation, pour mettre en valeur ce nouveau moyen de locomotion. A plusieurs reprises au cours de sa vie, Yves Guyot se fera photographier par Nadar ou son atelier. Il croit au progrès, se passionne pour les chemins de fer, les canaux, le projet de tunnel sous la Manche. Très tôt il utilise le téléphone. Il comprend vite l'influence de la presse et utilise cette tribune pour défendre les idées républicaines que lui inspire sa rencontre avec Léon Gambetta[5] : liberté d'expression, libertés individuelles, et en particulier droits des femmes[6].

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

  1. Délibérations municipales, Archives de Rennes
  2. boulevard Georges Clémenceau
  3. rue Paul Sébillot
  4. alfred Dreyfus à Rennes
  5. rue Gambetta
  6. Répertoire numérique détaillé D21J 1 - 187 - Archives déposées par l'Institut de France, par Geneviève Profit - Conservateur du patrimoine - 2014 - https://archives.paris.fr/_depot_ad75/_depot_arko/ead/INV1945.pdf