Bannière liberation Rennes 2.jpg

A l'occasion des 80 ans de la libération de Rennes, (re)découvrez l'ensemble des
contributions autour de la Seconde Guerre mondiale et de la libération sur Wiki-Rennes.

Rue de la Croix Carrée

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search

La rue de la Croix Carrée est une voie située au nord de la rue Jean Guéhenno, parallèle à celle-ci d'où elle part pour y revenir. Il s'agissait d'un lotissement réalisé en 1844. Il est visible sur le plan de 1905, date à laquelle dix maisons étaient déjà construites. Le lieu de la Croix Carrée était cité dès 1505 et tient son nom d'une maison qui portait ce nom en bordure de l'actuelle rue de Fougères[1]. Un "chemin de la Croix Carrée" apparaît sur un plan en 1897. Cette voie est un "passage" sur la nomenclature des rues de Rennes du 24 juillet 1923. La délibération du conseil municipal de la ville de Rennes la transforme officiellement en rue le 5 novembre 1979.

Le carrefour de la Croix Carrée, depuis la rue Anatole Le Braz (@L'Ouest-Eclair du 19 janvier 1938)
Même vue du carrefour 70 ans plus tard, les deux propriétés existent toujours (@Google StreetView, mai 2008)

Le carrefour voisin, rue Jean Guéhenno prolongée par la rue de Fougères que coupe le boulevard de la Duchesse Anne est identifié par la même dénomination. On y avait construit en 1826 le premier bureau d'octroi qui fut par la suite repoussé au carrefour de la rue de Fougères avec le boulevard Volney et le nouveau boulevard de Metz pour tenir compte de l'extension de la ville.

Les époux Lafaye s'y installent avec leurs enfants en 1929[2].

L'auteur Yann Fouéré Wikipedia-logo-v2.svg donne dans son autobiographie publiée juste avant son décès en 2011 à l'âge de 101 ans, une vision de la rue entre 1912, année où ses parents s'installent à Rennes, et 1915, lorsqu'il suit sa mère hébergée chez ses grands-parents maternels à Callac, dans les Côtes-d'Armor, suite à la mobilisation de son père.

« De Rennes je conserve quelques-uns de mes premiers souvenirs d'enfant : la naissance de ma sœur, les promenades familiales au Thabor, le petit jardin de l'Impasse de la Croix-Carrée qui n'était pas encore inhumainement écrasée par d'énormes immeubles. Elle avait même conservé un petit caractère campagnard. Les champs ne commençaient pas loin de là. Leur calme s'étendait jusqu'à nous. »

— Yann Fouéré
Origine : Histoire d'un Breton (1). La patrie interdite: Autobiographie - 2011 • Recueilli par Manu35 • 2023licence

Sur la carte

Chargement de la carte...

Références

  1. Le Vieux Rennes, par Paul Banéat, J. Larcher éd.
  2. Rue Marie et Pascal Lafaye