Allée Chanoine Baudry

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

L' allée Chanoine Baudry se situe dans le quartier 5 : Maurepas - Bellangerais entre l'allée de Maurepas et la rue de la Marbaudais. Cette voie fut dénommée par délibération du conseil municipal de la Ville de Rennes le 23 décembre 1970[1].

Cette voie rend hommage deux ans après sa mort au :

Chanoine Baudry

Homme de Lettres et aumônier de lycée

(19 janvier 1888, Tremblay, Ille-et-Vilaine - 12 juillet 1968, Rennes)


« Jules, Julien, Marie Baudry est né à Tremblay où ses parents sont cultivateurs. Après de brillantes études, Jules entre au séminaire. Il est encore étudiant ecclésiastique lorsqu'il est appelé à faire son service militaire, en 1909, mais comme ses études ne sont pas terminées, son incorporation est ajournée d'un an. L'année suivante, il repasse devant le conseil de révision et se retrouve exempté de service militaire pour raisons médicales. En juin 1911, Jules Baudry est ordonné prêtre.

Il devient professeur de philosophie au Collège Saint-Vincent de Rennes, qui en 1912 va passer de la rue de Fougères (où se trouve actuellement le Lycée Jean Macé) à la rue de Paris, à la place d'un ancien couvent de Carmélites. Lors de l'ordre de mobilisation, à la déclaration de guerre, en 1914, Jules Baudry est reconnu, à la fin novembre, apte au service armée par le conseil de révision. En février 1915, il est incorporé comme 2e classe au 132e régiment d'infanterie, dont le dépôt se trouve à Reims. Deux mois plus tard, une commission spéciale le réforme pour "endocardite", une inflammation au niveau du cœur.

Grand connaisseur de la civilisation grecque antique, cet helléniste de talent est surtout connu comme aumônier du Lycée Saint-Vincent et de la Paroisse Universitaire de Rennes. Durant trente ans, il va s'efforcer d'être un pasteur influent dans le milieu universitaire, où il a beaucoup d'amis. Cette attirance pour l'université le pousse à préparer sous la direction d'Émile Bréhier, écrivain, philosophe, (qui sera connu particulièrement pour son "Histoire de la Philosophie"), une thèse sur le problème de l'origine du monde dans la philosophie antique.

Jules Baudry va également rédiger la biographie d'un personnage, comme lui, cultivé et qui s'est aussi intéressé à la culture universitaire, le Cardinal Charost.

Il est l'auteur de : "Le problème de l'origine et de l'éternité du monde dans la philosophie grecque, de Platon à l'ère chrétienne" et de "Un cardinal humaniste, Alexis-Armand Charost, archevêque de Rennes (1860-1930)".

Le Chanoine Jules Baudry décède à l'âge de 80 ans.

L'allée Chanoine Baudry.

Voie dénommée par délibération du Conseil Municipal du 23 décembre 1970, le même jour que d'autres ecclésiastiques comme le Père Lebret, le Cardinal Roques, Monseigneur Mouézy et du prolongement de la rue Cardinal Charost dont il a écrit la biographie. Et ce n'est donc pas un hasard si les deux noms se retrouvent l'un près de l'autre dans le quartier de Maurepas. De plus l'allée Chanoine Baudry fut dénommée à proximité de l'avenue Général George S. Patton qui portait auparavant le nom de rue d'Antrain, car cette voie va dans la direction de la commune d'Antrain, mais surtout parce qu'elle passe par Tremblay, la commune de naissance du chanoine Jules Baudry. »

— Joel David
Origine : "Maurepas Bonjour!", rubrique "Le coin de la rue", journal de quartier n°120 - novembre 2015 • Recueilli par Manu35 • 2018licence

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

  1. Délibérations municipales, Archives de Rennes