Rue de Fougères

De WikiRennes

Le Château de Maurepas, détruit en 1967 pour faire place à un immeuble d'appartements et une station-service
L'ancien bureau d'octroi au n°70 rue de Fougères, maintenant un bar. (photo J. Pelhate)

La rue de Fougères va du boulevard de la Duchesse Anne au rond-Point des Gayeulles, vers le nord-ouest. À mi-distance de la rue, on trouve au nord la place Georges Bernanos. Les "Notices sur les rues de Rennes 1883" indiquent que la voie actuelle portait anciennement le nom de rue de la Quintaine, nom lié à l'ancien jeu d'adresse du Moyen-Âge, puis faubourg de Fougères, nom lié à la ville vers laquelle la voie se dirige[1].

Avant les années soixante-dix du 20e siècle elle commençait en centre ville au carrefour de la rue des Fossés et du contour de la Motte. Elle a été amputée d'une section dénommée rue Général Maurice Guillaudot et d'une autre, la suivante, baptisée rue Jean Guéhenno[2]. La section de voie située entre le contour de la Motte et la rue de Vincennes représente l'historique rue de Fougères.

Ainsi réduite, la rue de Fougères est bordée de maisons et d'immeubles d'habitation avec commerce en rez-de-chaussée. Jusqu'au début des années cinquante, la rue au-delà du carrefour boulevard Volney et boulevard de Metz, où se trouvait l'octroi, était un prolongement linéaire sans tissu urbain de part et d'autre, à l'exception de quelques rues près du nouveau parc de Maurepas en 1937. Le premier bureau d'octroi avait été construit en 1826, à proximité du boulevard de la Duchesse Anne.

Entre la rue Charles-Marie Widor et la rue Gustave Charpentier on remarquait jusqu'en 1967 le château de Maurepas, belle construction du 17e siècle, où, aux premiers temps de la Révolution, aurait été imprimée la feuille "La Sentinelle du Peuple", rédigée et imprimée par Constantin-François Chassebœuf de La Giraudais, comte Volney, dit Volney Wikipedia-logo-v2.svg[3]. À l'époque, la rue était pavée jusqu'au droit de ce château. Le château, assez délabré, fut malheureusement détruit pour faire place à un immeuble d'habitation.

À l'angle de la rue de Fougères avec la rue du Pâtis Tatelin, on peut trouver la croix aux allemands.

H. Gaillard, dans son ouvrage "De l'influence des conditions topographiques sur le développement de Rennes (suite et fin)" de 1908, apporte quelques informations sur le développement démographique du faubourg. Il indique que "ce que l'on cherche, en s'éloignant de la ville, c'est un faubourg agréable et calme, une exposition bien choisie. Dès lors, les conditions topographiques [...] expliquent la prospérité de certains quartiers. [...] Le faubourg de Fougères, en 1856, avait 75 maisons et 400 habitants; en 1881, 200 maisons et 1 200 habitants; en 1906, il a 500 maisons et 2 800 habitants; il s'avance au-delà de Maurepas, à deux kilomètres et demi du centre de la ville."[4]

Sur la carte

Chargement de la carte...

Notes et références

  1. https://fr.wikisource.org/wiki/Notices_sur_les_rues_de_Rennes_1883
  2. Voir l'excellent article parfaitement illustré sur la rue : http://rue-de-fougeres.e-monsite.com/
  3. voir journée des Bricoles
  4. H. Gaillard, Annales de Bretagne, 1908, Volume 24, Numéro 4, pp. 558-574: http://www.persee.fr/doc/abpo_0003-391x_1908_num_24_4_1312


Galerie cartes postales


Pour déambuler dans les rues de Rennes, son histoire et la Collection YRG, cliquer ici 529 ou ici 505

.