Passerelle Odorico

De WikiRennes

Présentation

La passerelle Odorico est une passerelle piétonne surplombant la Vilaine reliant le quartier Saint-Hélier à La Californie, entre la rue de Léon, dans laquelle se trouvait justement l'établissement principal de l'entreprise d'Isidore Odorico, et la rue Alain Gerbault. Elle fut dénommée par délibération du conseil municipal de la Ville de Rennes le 5 juillet 2010. Son nom rend hommage à une famille de mosaïstes d'origine italienne, et notamment au célèbre mosaïste rennais Isidore Odorico et à son frère Vincent. La maison du premier cité se situe non loin de la passerelle au n°7 de la rue Joseph Sauveur. La passerelle a été ouverte au public le 1 août 2014, et inaugurée le 27 septembre en présence du maire de Rennes, Nathalie Appéré[1]. De cette passerelle on dispose d'une vue imprenable sur les Grands Moulins de Rennes

La passerelle Odorico

Projet, construction et caractéristiques techniques

La passerelle est longue de 22 m, haute de 1 m, pèse 20 tonnes[2]. Une frise en mosaïque de onze centimètres de large et de vingt mètres de long, de l'artiste rennais Nicolas Lelièvre, courre sur le sol en brique de la passerelle.

Les habitant transitaient à une époque par les Grands Moulins de Rennes, ce passage fermé, ils étaient contraints de faire le tour par la Rue Dupont des Loges.

Le projet était depuis de longues années en gestation. Un premier projet est imaginé en 2001 par l'association du quartier Laënnec-Saint-Hélier-Gare, qui pour des raisons financières n'aboutit pas. Mais finalement, grâce à la persévérance des riverains le chantier commence en septembre 2012[3].

La construction a été lancée par le maire Daniel Delaveau. Le kayakiste Yves Prigent, membre du Cesson Rennes Canoë Kayak, était présent sur place pour amener une banderole d'une rive à l'autre symbolisant l'union des deux quartiers[4].

Sur la carte

Chargement de la carte...

Notes et références