Ruelle Degland

De WikiRennes

La ruelle Degland est, comme son nom l'indique, une étroite voie. Axée est-ouest, discrète, elle est située entre la rue de Châteaudun et la rue Richard-Lenoir. La voie est dénommée par délibération du conseil municipal de la ville de Rennes le 31 décembre 1928. Elle est connue comme "rue de la Blotterie" dans la nomenclature des voies de Rennes du 24 juillet 1923, mais fut percée entre 1866 et 1870, comme l'indique la comparaison des plans de Rennes publiés ces deux années par Oberthür.

« Cette rue (la rue Richard-Lenoir, ndlr), qui n'est pas classée, a été ouverte par un particulier sur son propre terrain, et [...] n'a jamais été l'objet d'aucune décision administrative. Il en est de même d'ailleurs de plusieurs ruelles voisines que les habitants du quartier ont baptisées eux-mêmes des noms de rues de l'Est, de la Tuilerie, de la Blotterie, du Petit-Paris. »

— Lucien Decombe
Origine : Notices sur les rues de Rennes", 1883 • Recueilli par Manu35 • 2018licence

Elle rappelle un Rennais :

Jean-Vincent-Yves Degland

Botaniste

(1773, Rennes - 19 février 1841, Rennes)

Jean-Yves Degland est un médecin, biologiste et mathématicien, mais comme son patronyme pourrait le laisser penser, il aimait aussi la botanique et fut fondateur du cours de botanique de la ville, avec des leçons sur les propriétés médicinales des plantes, qui fut suivi par un nombreux public. Conservateur du cabinet d'histoire naturelle, il devint directeur du jardin botanique du Thabor en 1808, à la suite du professeur Jean Danthon[1].

Dans les vitrines du musée d'histoire naturelle et des arts de Rennes, au palais Saint-Melaine, on pouvait admirer, début du 19e siècle, un magnifique herbier constitué par Degland[2]. Riche de 1 200 plantes de la région de Rennes, il est aujourd'hui conservé dans les collections de l'Université de Rennes 1.

Le joli Manoir de la Salle, en Saint-Erblon, des 16e et 17e siècles, appartint au docteur Degland, qui en profita pour orner les jardins d'espèces rares.

Sur la carte

Chargement de la carte...

Références

  1. https://www.espace-sciences.org/explorer/scientifiques-dans-la-ville/jean-vincent-yves-degland-un-des-peres-du-thabor
  2. Sciences Ouest, n° 265, par Jos Pennec et Nathalie Blanc - mai 2009