Bannière liberation Rennes 2.jpg

A l'occasion des 80 ans de la libération de Rennes, (re)découvrez l'ensemble des
contributions autour de la Seconde Guerre mondiale et de la libération sur Wiki-Rennes.

Famille Masclet

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search
Régis Masclet et ses deux fils conduisant une petite voiture de manège.
Régis, Thibault et Adrien Masclet

À l'origine de l'art forain exposé au Grand Huit, Régis Masclet est baigné depuis l'enfance dans une atmosphère de fêtes foraines.

Ses grands-parents étant respectivement Président des Ducasses et tenancière de l’épicerie où se déroulaient toutes leurs réunions. Ce monde a toujours fait travailler l’imaginaire de Régis Masclet : avant de créer ses propres manèges, il en a restauré plus d’une vingtaine.

Travaux

Manège de la place Ste Anne

Grâce à des images d'archives, les Masclet on pu recréer le toit du manège du Thabor datant de 1900. Ils avaient envie de rendre hommage à ce manège d'antan en faisant un clin d’œil à celui-ci sur la toiture du manège de la place Sainte-Anne. Ils ont aussi effectué tout un travail sur la charpente du manège, ces artisans sont partis d'une simple carcasse pour le transformer en ce qu'il est aujourd'hui.

Kiosque du Grand Huit

La base date de 1910. C'était une piste d'auto tamponneuses belge, avec une structure métallique au sol. À l'origine, les gens faisaient des tours de circuits sans se rentrer dedans, puis l'attraction a évolué à ce que l'on connaît maintenant. Après la 1ère guerre mondiale, l'attraction s'agrandit. La famille Masclet l'a récupérée démontée en Belgique et ont, lors de sa rénovation, troqué le sol métallique pour un sol en bois.

Une histoire inter-générationnelle

À partir de 2009, Régis Masclet est rejoint par ses deux fils, Thibault et Adrien Masclet, à qui il a su transmettre sa passion du patrimoine forain depuis leur plus jeune âge.

Liens externes

Le Grand Huit
Les Tombées de la Nuit