Marie Béranger

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search
Marie Bérenger

Marie Béranger

Résistante, morte en déportation (2 décembre 1865, Rennes- 4 novembre 1944, Ravensbrück)


Marie Béranger[1] est née le 2 décembre 1865 à la Chapelle-Boby, à Rennes,[2] de Charles Victor Béranger, employé aux chemins de fer, et de Marie Dos. Son frère Henry, né dans l'Eure en 1867, sera sénateur de Guadeloupe de 1912 à 1945[3].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle abrite dans sa maison de Paramé des résistants et cache du matériel d'imprimerie. Arrêtée une première fois en 1942, elle est libérée en raison de son âge (77 ans) après 3 mois d'internement. De nouveau arrêtée, elle est transférée à Belfort par le convoi de prisonniers politiques parti de Rennes le 2 août 1944. Son passage au Struthof est recensé. [4] Le 1er septembre 1944, elle arrive à Ravensbrück (matricule 62803). Elle y meurt le 4 novembre 1944.

Liens internes

Liens externes

Notes et références