Rue Georges Bourdais

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search

La rue Georges Bourdais se situe dans le quartier 12 : Bréquigny et prend son origine sur la rue André Gallais. Cette voie fut dénommée par délibération du conseil municipal de la Ville de Rennes le 13 avril 1953[1];[2].

Cette voie rend hommage à :

Georges Bourdais

Résistant déporté (22 novembre 1921, Rennes - 22 janvier 1945, Ellrich, Allemagne)

Georges, Stanislas, Yves Bourdais, domicilié au 39 rue Paul Bert à Rennes[3], est employé dans l'entreprise de plomberie de son père dont le domicile sert de lieu d'hébergement aux agents du réseau S.O.E. "Oscar Buckmaster" dont Georges est membre, participant à diverses actions ; ainsi le 24 juillet 1943, il participe sous les ordres de François Vallée[4], au comité de réception composé de jeunes résistants rennais intégrés au réseau qui, dès 22 heures, se met discrètement en place à la lisière de la forêt d’Araize pour le premier parachutage d'armes à Martigné-Ferchaud[5]. Le 24 décembre 1943, une tentative collective d'exfiltration vers l'Angleterre échoue. Il reste très actif comme agent de liaison au service des réseaux Var [6] et Pernod. Alité à Viroflay par suite d'une intoxication alimentaire, il est arrêté le 9 juillet 1944 et incarcéré à la prison de Fresnes[7]. Le 15 août 1944, il est embarqué à la gare de Pantin à destination de Buchenwald (Allemagne) où il a le matricule 77478.

Il est déporté au camp Erich, à Ellrich (Land de Thuringe, située entre Hanovre et Leipzig), à 8 km au nord de Dora, et y meurt à 24 ans des suites d'une pneumonie[8]. A fin janvier 1945 l'effectif de ce camp était de 6 571 pour fin mars être comptabilisé à plus de 8 000 détenus.

Par décret du 14 septembre 1960, le sous-lieutenant Bourdais fut nommé chevalier dans l'ordre de la légion d'honneur.

Note et références

  1. Délibérations municipales, Archives de Rennes
  2. J.O.R.F. n° 051 du 29/02/2012 page 3859
  3. voir sa fiche sur la Base Léonore
  4. rue François Vallée
  5. Parachutage à Martigné-Ferchaud, par Daniel Jolys
  6. Aline et Marie-José Jestin
  7. Oscar Buckmaster, un réseau de résistance en Haute-Bretagne 1943-1944. Daniel Jolys. Imp. Reuzé. Martigné-Ferchaud - Nov. 2022
  8. Amicale des Déportés politiques et de la résistance d'Ellrich. rapport du chef du camp du 22/01/1945, p. 304 dans Bulletin mensuel - janvier 1946,n° 2

Sur la carte

Chargement de la carte...