Rue de la Caliorne

From WikiRennes
Jump to navigationJump to search
La Caliorne sur le plan cadastral de 1842

La rue de la Caliorne, aménagée vers 1935 dans le quartier Sud-Gare, dans le cadre d'un lotissement autorisé en 1937 et formé de 17 lots, est une voie ouest-est entre la rue de Riaval et la rue Albert de Mun où elle n'a débouché qu'ultérieurement. Elle apparaît comme "impasse de la Caliorne" dans la nomenclature des voies de Rennes du 24 juillet 1923. La ferme de la Caliorne était située entre les fermes de la Valaiserie et de la Godmondière[1], accessibles depuis l'ancien chemin vicinal n°21 de Lorette devenu rue de Riaval et rue Bigot de Préameneu.

« La rue de la Caliorne est la 1ère sur la gauche en montant la rue de Riaval. »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numéro du 29 mars 1936 • Recueilli par Manu35 • 2018licence

Son nom étrange est celui d'une ancienne maison qui était située chemin de Quineleu, propriété successive des familles Glet, sieurs de la Hurlais (avant 1662), Rouvray, seigneurs du Bois-Rouvray (en 1662), Fougère (en 1682), Racinoux, Benoist, sieurs du Verger (avant 1730), Triguilly (en 1730), Benoist (avant 1732), Bigot (en 1732 et en 1784)[2]. C'est le lieu de naissance d'un Rennais célèbre, le général Boulanger. C'est aussi le nom d'une ferme de Pont-Péan, "la petite Caliorne", et d'un joli manoir du 17e siècle sis à Laillé. C'est aussi un terme de marine désignant un gros palan de manutention d'objets lourds, avec cordages et poulies.

Sur la carte

Chargement de la carte...

Références