Rue Louis et René Moine

La rue Louis et René Moine est une voie nord-sud de Rennes reliant le boulevard Georges Clémenceau au rond-point des Forces Françaises de l'O.N.U., au sud, dans le quartier de Bréquigny.

Cette voie fut dénommée rue des Frères Louis et René Moine par délibération du conseil municipal de la Ville de Rennes le 8 mars 1962, puis rue Louis et René Moine par délibération du conseil municipal de la Ville de Rennes le 9 octobre 1989. La modification répond à une demande de la famille, la plupart des gens étant persuadés qu'il s'agissait de deux frères religieux[1]. La plaque de rue indique désormais: "Rue Louis et René Moine - Morts en déportation".

Cette dénomination rend en réalité hommage à deux résistants rennais :

Louis Moine

Résistant (4 août 1922, Rennes - 15 mai 1945, Hanovre-Stoken, Allemagne)

Entré dans la Résistance à Clermont-Ferrand, recherché par la police, il se rend en Ille-et-Vilaine. Nommé chef de secteur dans le réseau de résistance Oscar, il participe à plusieurs parachutages ainsi qu'à plusieurs missions périlleuses et est nommé lieutenant en juin 1944. Arrêté par la Gestapo, sur initiative de Claude Geslin, l'exemple du dévoiement à l'ennemi, il est torturé et préfère la déportation plutôt que de livrer ses camarades.

René Moine

Résistant (3 septembre 1924, Rennes - 7 février 1945, Lossemburg, Allemagne)

Il entre, à l'instar de son frère dans le réseau Oscar, participe également à plusieurs parachutages et missions périlleuses et sera nommé sous-lieutenant. René Moine fut interné du 30 novembre 1943 au 22 janvier 1944 et déporté au camp de concentration de Klossemburg (Allemagne) où il décédera[2].

Souvenir

Le 29 mai 2013 y est inaugurée par le maire Daniel Delaveau une plaque commémorative, souvenir du camp d’internement des nomades situé à proximité pendant l'Occupation, rue Le Guen de Kérangal[3].

Sur la carte

Chargement de la carte...

Références