Boulevard d'Armorique

De WikiRennes

Le boulevard d'Armorique est une voie dénommée par délibération du conseil municipal de Rennes du 12 janvier 1976. Elle relie, au nord des prairies Saint-Martin et du centre-ville, l'avenue Gros Malhon à l'avenue Général George S. Patton dans les quartiers Saint-Martin et Maurepas - Bellangerais.

Armorique [1]

Armorique, du celte : Armor (sur la mer) qui signifie Pays sur la mer, ce qui recouvre assez bien la réalité topographique de la région.

Ce nom apparaît à l'âge de fer (vers 500 av. J.C.), bien que l'Armorique soit sûrement plus ancienne.

Dans l'antiquité, la Bretagne, était appelée Armorique et fut habitée par des peuples appartenant à la civilisation mégalithique, comme en témoigne les alignements de Carnac.

L'Armorique, à l'origine recouvrait une grande partie du Grand Ouest et descendait jusqu'à la Gironde.

C'est au Vème siècle de notre ère que la péninsule prend son nom de Bretagne. Cette date correspond à l'arrivée en Armorique des Bretons, d'origine Celte, qui viennent de l'actuelle Grande Bretagne, colonisée par les Angles et les Saxons[2]. À la fin du VIème siècle, on désigne cette partie de la Gaule par Britannia et ses habitants pas Britanni ou par Britones. La péninsule présente alors deux parties : Bretonne à l'Ouest et gallo-franque à l'Est.

La création d'un boulevard divise

Le conseil municipal de la ville de Rennes est le théâtre de discussions mouvementées au sujet de la création du boulevard :

« Un nouveau boulevard - Et, de nouveau, voici M. Quessot[3] aux prises avec M. Bougot. C'est au sujet de la création d'un boulevard qui relierait la route de Saint-Malo à la rue de la Motte-Brûlon que M. Bougot vient encore une fois contredire son ami politique.

Dans un rapport présenté par M. Leray, le maire demande le vote d'un crédit pour l'installation d'une conduite d'eau tout le long de ce boulevard. C'est en effet a cette condition que le propriétaire du terrain consentirait à céder gratuitement l'espace nécessaire à la création du boulevard.

M. Quessot combat cette proposition estimant que c'est créer un précédant dangereux et qu'il n'appartient pas a la ville de faire une installation qui donnera une plus-value considérable a un terrain appartenant un particulier.

M. Bougot, au contraire, défend les conclusions du Maire et du rapporteur.

On met aux voix pour la deuxiéme fois. M. Quessot est battu par M. Bougot. Cela semble quelque peu paradoxal. Et dans le public on s'amuse beaucoup. »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numero du 27 juillet 1929 • Recueilli par Manudu35 • 2018licence

Malgré cela, le boulevard ne sera créé qu'en 1976.

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

  1. à partir de la notice rédigée par Joël DAVID, chargé d'odonymie à la Ville de Rennes, Rennes Métropole
  2. d'où l'origine d'Anglo-Saxons. Les Angles donnèrent comme nom à la totalité du pays qu'ils avaient envahi : Pays des Angles - Engleland d'où vient Angleterre
  3. rue Eugène Quessot