Rue d'Estrées

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
La rue d'Éstrées, bien calme au début du 20e siècle

La rue d'Estrées est le prolongement sud de la rue Le Bastard, sans qu'on puisse l'en distinguer, commençant à partir du carrefour des rue Nationale et rue Lafayette avec cette dernière et aboutit à la place de la Mairie, dans l'axe piétonnier nord-sud. Dénommée comme telle lors du Conseil du 12 décembre 1726, elle fut renommée sous la Révolution, lors du Conseil du 20 décembre 1792, rue Franklin, puis sous l'Empire rue Napoléon, avant de reprendre finalement et de façon officielle son nom d'origine par délibération du conseil municipal de la ville de Rennes le 12 décembre 1862.

Elle fut ainsi nommée, lors du nouveau maillage de Rennes après l'incendie de 1720, en l'honneur de :

Victor-Marie, duc d'Estrées

Portrait de Victor Marie d'Estrées (1660-1737), par Nicolas de Largillierre Wikipedia-logo-v2.svg

(30 novembre 1660, Paris - 27 décembre 1737, Paris)

Victor Marie d'Estrées commence sa carrière au régiment de Picardie, fait campagne en Flandre en 1677. Il passe dans la Marine royale et participe avec son père à la guerre de Hollande (1672-1678). Il prend part à la bataille de Tabago (3 mars 1677) comme commandant de vaisseau avant d'être chargé d'opérations en Méditerranée.

En 1683, il participe aux bombardements d'Alger sous les ordres de Duquesne, en 1684 au siège de Luxembourg et reçoit la charge de vice-amiral à la mort de son père. Au début de la guerre de la ligue d'Augsbourg, il s'engage comme volontaire dans l'armée de terre et il est blessé pendant le Siège de Philippsburg en 1688. Il retourne alors dans la Royale. En 1690, il commande le vaisseau Le Grand et l'arrière-garde à la bataille du cap Béveziers, composée de vingt navires. Il s'y distingue ainsi qu'au débarquement de Teignmouth où il détruit des navires anglais. Chargé par Louis XIV de la flotte du Levant, il commande à nouveau en Méditerranée où, en mars 1691, il participa à la prise de la ville et du comté de Nice, bombarda Oneglia, puis Barcelone et Alicante en juillet 1691. En mai 1693, il coopèra au siège de Rosas puis rallia Tourville au cap Saint-Vincent et l'aida à s'emparer à Lagos du convoi anglo-hollandais venant de Smyrne. En 1697, il contribua au blocus et à la prise de Barcelone.

Au début de la guerre de Succession d'Espagne, il est chargé de conduire Philippe V à Naples pour qu'il s'y fasse reconnaître comme roi des Deux-Siciles. Il rallie Cadix où il commande un moment une imposante flotte franco-espagnole. En 1703, il est nommé maréchal de France. Il devient duc d'Estrées et pair de France en 1723.

Il est à la bataille de Velez-Malaga le 24 août 1704, ce qui lui vaut d'être fait chevalier de la Toison d'or et le titre de « général des mers d'Espagne ». Sous la Régence, il devient président du conseil de la marine puis membre du conseil de Régence. Il est nommé ministre d'État en 1727. Mais les fonctions de gouvernement ne lui réussissent guère et il ne sait pas expliquer simplement une affaire.

À la mort de son père, il devient gouverneur de Nantes, lieutenant général de Bretagne et vice-roi de la Nouvelle-France. Louis XV lui donne en toute propriété l'île de Sainte-Lucie, dans les Antilles. Il est également co-directeur de la Compagnie des Indes, fonction qui lui permet d'amasser une très grande fortune qu'il consacre à acquérir d'importantes collections d'objets d'art et de livres, qu'il accumule dans son Hôtel de Noailles et dans son château de Nanteuil-le-Haudouin. Il possède également le château de Bagatelle, dans le Bois de Boulogne. En 1707, à l'occasion de son voyage à Paris, le tsar Pierre le Grand vient lui rendre visite. Il est élu membre de l'Académie des sciences en août 1707, de l'Académie française en mars 1715 et de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1726.

Sur la carte

Chargement de la carte...


Galerie cartes postales

Rue d'Estrées. Carte postale A.G. 70 voyagé 1904. Coll. YRG
Rue d'Estrée. Carte postale Photo Ouest, Rennes 105 voyagé 1920. Coll. YRG
Rue d'Estrées. Carte postale A.G. voyagé 1908. Coll. YRG
Rue d'Estrées. Carte postale A.G. 118. Coll. YRG
Rue d'Estrées. Carte postale A.G. 88. Coll. YRG
La Rue d'Estrées. Décorations d'un jour de Fête. Carte postale E. Mary-Rousselière 1125 voyagé 1917. Coll. YRG et AmR 44Z1781


Toutes les cartes de la Collection YRG avec l'Index cartes postales ou le mot clé YRG dans le moteur de recherche de WikiRennes.

Pour déambuler dans les rues de Rennes, son histoire et la collection, cliquer ici 633 ou ici 325

.