Square Hyacinthe Lorette

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
Le pont Saint-Georges vers 1840, dessin de H. Lorette, prolongement ouest de la vue du Palais Saint-Georges. On reconnait l'église Saint-Germain, le beffroi de l'hôtel de ville et, au loin, les deux tours de la cathédrale Saint-Pierre avec le télégraphe Chappe
Ancienne abbaye Saint-Georges, avec à droite l'église Saint-Melaine vers 1840[1]
L'arsenal en 1840[2]
La chapelle Saint-Yves et, en arrière-plan, l'ancien hôpital vers 1845 [3]

Le square Hyacinthe Lorette est situé entre la rue Nantaise et la rue de la Monnaie, à proximité de la place Maréchal Foch et de la Croix de la Mission. Cet agréable square se trouve aux pieds des principaux vestiges visibles des remparts de Rennes, le mur gallo-romain et la tour Duchesne. Cette voie fût dénommée par délibération du conseil municipal de la Ville de Rennes le 17 décembre 1979.

Il rappelle :

Hyacinthe Lorette

(17 janvier 1794, Rennes - 19 août 1872, Saint-Servan)

Dessinateur paysagiste.

Hyacinthe Jean Lorette est né le 28 Nivose de l’An II (17 janvier 1794), rue des Fossés à Rennes. Après son service militaire Hyacinthe Lorette s’installe à Saint-Servan où il se consacre entièrement à la peinture et au dessin. En 1819, il devient le premier professeur de dessin et de géographie au collège de Saint-Servan. A partir de 1827, chez lui, il donne gratuitement des cours de dessin professionnel à de jeunes ouvriers.

En 1824, il a l’idée de publier ses propres dessins et sollicite alors un brevet d’Imprimeur-Lithographe qu’il obtient en 1829. Hyacinthe Lorette fait fonctionner sa lithogravure de 1829 à 1831, il s’associe alors à Charles Alexandre Benderitter qui a obtenu le même privilège et travaillent ensemble jusqu’en 1841, date à laquelle Hyacinthe Lorette se retire.

En 1834, il est nommé commandant de la Garde Nationale de Saint-Servan par intérim et en 1837, il est chef de Bataillon.

Par la suite il s’associe avec Paul Fontan et E. Gouazon pour fonder la brasserie Lorette et Cie, qui sera dissoute en 1856. Il se consacre alors entièrement à l’enseignement.

Durant cette période, il remplit des cartons de dessin qu’il exécute ensuite sur pierre pour faire des lithographies et des peintures à l’Huile de Saint-Servan, de Saint-Malo, de Rennes et de tout le département. Il effectue entre autres une lithographie intitulée : Embarquement des détachements des Gardes Nationaux Volontaires de Saint-Malo et de Saint-Servan allant au secours de Paris, 26 juin 1848. Elle servira pour la commune de diplôme de civisme aux hommes qui avaient pris part à la défense de la patrie.

On lui doit un grand nombre de lithographies sur le Vieux Rennes. Il collabora au cours de sa carrière à deux importants ouvrages de dessins dont Mes Souvenirs et l’Album breton, en deux volumes, qui concerne les villes de Rennes, Saint-Malo, Vitré, Redon. Le volume intitulé "Souvenirs de Rennes", ouvrage écrit en 1841 par Ducrest de Villeneuve, comporte de nombreuses lithographies à deux teintes donnant de précises et précieuses vues de Rennes vers 1840 d'après les dessins au crayon de Lorette.

Après cinquante ans d’enseignement, il se retire et décède en son domicile de la rue des Bas-Sablons à Saint-Servan.[4]

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

  1. lith de Landais, Rennes, d'après nature par H. Lorette
  2. lith. de Landais d'après dessin de H. Lorette - Album breton, souvenirs de Rennes
  3. lith. Landais, Rennes d'après nature par H. Lorette. Album breton, Souvenirs de Rennes
  4. à partir de la notice rédigée par Joël DAVID, chargé d'odonymie à la Ville de Rennes, Rennes Métropole

Lien interne

Rennes d'histoire et de souvenirs quatrains 4 et 5