Boulevard Raymond Poincaré

From WikiRennes
Jump to: navigation, search

Le boulevard Raymond Poincaré se situe dans le quartier 6 : Jeanne d’Arc - Longs-Champs - Beaulieu entre la rue de Fougères et le boulevard Alexis Carrel. Cette voie fut dénommée par délibération du conseil municipal de la Ville de Rennes le 6 novembre 1936 puis prolongée par délibération du Conseil Municipal de la Ville de Rennes le 8 mars 1962[1].

Cette voie rend hommage à Raymond Poincaré, homme d’État (1860 - 1934) [2]


« DES RUES NOUVELLES - Sur la proposition de M. Brevet, les rues nouvelles suivantes recevront les noms ci-après :

CANTON Nord-Est [...]

Boulevard du Champ-de-Courses à l'Octroi de Paris (ch. vic. 83) : Boulevard Raymond Poincaré, homme d'État (1860-1934). »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numéro du 7 novembre 1936 • Recueilli par Manu35 • 2018licence


Le projet de boulevard comprenait aussi dans les années 30 l'emprise de l'actuel et controversé boulevard Alexis Carrel:

« LE BOULEVARD POINCARÉ - Nos lecteurs n'ont pas oublié que lors de son élection à la succession de M. Jean Lemaistre, M. François Château, dans l'allocution qu'il prononça pour remercier ses collègues de l'assemblée municipale de la confiance qu'ils leur avaient témoignée, avait déclaré qu'il entendait placer son action à la Mairie sous le patronage d'un homme qui travailla beaucoup et avec bonheur pour l'embellissement de notre ville : M. Jean Janvier, ancien maire de Rennes, et suivre l'exemple de ce grand bâtisseur.

On ne pourra pas reprocher à M. Château de n'avoir pas tenu sa promesse, pas même d'avoir tardé à la réaliser. Sans créer, au détriment des contribuables, de ressources nouvelles, la municipalité a déjà entrepris l'agrandissement du Lycée de Jeunes Filles, la création de nouvelles écoles, la transformation de certains jardins de la ville, la création du parc de Maurepas dont la conception répondait à des préoccupations d'ordre social.

Pour aujourd'hui, arrêtons-nous à un projet prévu dans le programme d'urbanisme de la municipalité. II s'agit de l'ouverture du nouveau boulevard Poincaré qui, partant du carrefour de la rue de Paris et du boulevard de Metz, viendra, en droite ligne et après avoir coupé le boulevard Paul Painlevé, aboutir rue de Fougères, face à l'entrée de l'hippodrome des Gayeulles.

Le nouveau boulevard passera entre l'église et le patronage Jeanne-d'Arc, bordera le square de Maurepas et atteindra le carrefour formé par le boulevard de Vitré et la rue de Fougères, en passant auprès de la ferme du Nonchet.

Quant au boulevard Painlevé, il doit aboutir dans l'avenir au lieu dit la Croix-Cohan, sur le boulevard de Vitré.

Entre ce dernier boulevard et le boulevard Poincaré, de nouvelles rues sont en voie d'aménagement (entre autres, la rue Victor et Ilona Basch, la rue Paul Banéat et la rue Bourde de la Rogerie, dénommées après-guerre en 1949, ndlr) et des jardins potagers viennent d'être créés.

Ce quartier particulièrement sain, éloigné du centre, aurait été un lieu de prédilection pour les familles nombreuses qui, obligées de se loger tant bien que mal, se trouvent trop à l'étroit dans de vieilles bâtisses peu salubres du centre de la ville.

Souhaitons voir s'élever bientôt en bordure de ces nouvelles artères des corps de bâtiment aux lignes harmonieuses ou bien des coquettes maisons d'aspect riant et élégant. II y a là, en effet, place pour un joli quartier à l'entrée de la ville. »

— L'Ouest-Eclair
Origine : Numéro du 14 novembre 1940 • Recueilli par Manu35 • 2018licence

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

Lien interne