Jean-Baptiste Martenot

De WikiRennes

Jean-Baptiste Martenot

(26 juillet 1828 Saint-Seine-l'Abbaye, Côte-d'Or - 30 mars 1906, Rennes)

Jean-Baptiste Martenot

Cet ancien architecte de la ville de Rennes, de 1858 à 1895, y laisse une forte empreinte. D’origine modeste, il obtient une pension départementale pour faire ses étude à l’École nationale des Beaux-Arts de Paris, qu’il intègre en 1850, atelier Blouet. À 26 ans, il est nommé inspecteur du Palais du Louvre.

En 1858, le maire de Rennes Ange de Léon des Ormeaux le recrute pour le poste d’architecte de la Ville de Rennes, poste qu’il occupera jusqu’en 1895. Le 11 juillet 1882, il avait été nommé chevalier de la Légion d'honneur.

Son œuvre à Rennes est importante. Il a réalisé les deux pavillons du marché des Lices, place des Lices, l'un des rares témoignages d'architecture métallique dans la ville . Il a construit de nombreux bâtiments communaux, groupes scolaires, la reconstruction de l'ancien lycée impérial de 1870 à 1889, des marchés, le Palais du Commerce sur demande du maire Edgar Le Bastard, la Caisse d'Épargne de l'avenue Janvier, les serres et le kiosque du parc du Thabor, l'École de Médecine et la Faculté des Sciences, le lycée de garçons dans un style combiné de granite, tuffeau et brique, l’église Saint-Aubin Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle, place Sainte-Anne (1884-1904). Il fut mandaté par le maire Robinot de Saint-Cyr[1] pour assurer l'alimentation en eau de la ville.

Il est aussi l’auteur de nombreux hôtels particuliers (hôtel Claudet, hôtel Léofanti, hôtel des Nétumières, hôtel de Léon…) et de châteaux. Il construisit l'Imprimerie Oberthür (1870).

La rue Martenot lui est dédiée.

Références

  1. Quai Robinot de Saint-Cyr